Menu

Accueil > Campagnes > Légalisation des plantes thérapeutiques et thérapies alternatives

Association Internationale pour le Cannabis Médical

IACM : Bulletin du 3 février 2011

-------------------------------------------------------- IACM-Bulletin of 3 février 2011

Conférence sur les cannabinoïdes 2011 à Bonn

http://www.bonn2011.org

1. Allemagne : la Cour Administrative de Cologne a indiqué que les demandes individuelles de culture de cannabis à des fins médicales ne peuvent pas, en général, être refusées

Dans une décision du 21 janvier, la Cour Administrative de Cologne
s´est prononcée en faveur d´un patient souffrant de sclérose en
plaques. Il avait demandé l´autorisation de cultiver son propre
cannabis afin de se soigner. Le refus en date du 10 aout 2010 de
l´Institut Fédéral des Médicaments et des Produits Pharmaceutiques
(BfArM), sous tutelle du ministre fédéral de la Santé, n´est pas
conforme à la loi, a indiqué la Cour. Maintenant, le BfArM doit
examiner à nouveau la demande du patient. La notification du 10 août
2010 était motivée par des raisons de sécurité liée à la culture
domestique, l´usage de substance non standardisée, et la réputation
internationale de l´Allemagne autorisant la culture privée du
cannabis. Le´BfArM avait aussi indiqué que le demandeur pouvait
acheter du cannabis médicinal dans une pharmacie. Michael Fischer,
originaire de Mannheim, en avait fait la demande depuis plusieurs
années. Il a été acquitté d´une procédure criminelle en 2003, pour
violation de la loi sur les narcotiques, car il avait été stipulé
qu´il avait alors agi en état d´urgence.

Ce même patient avait obtenu du BfArM une exemption pour pouvoir
consommer du cannabis délivré en pharmacie. Ce médicament est importé
des Pays-Bas. Une quarantaine de patients allemands bénéficient
actuellement d´une telle autorisation. En raison de son besoin
important de cannabis, M. Fischer ne peut en assumer le coût. La Cour
administrative a indiqué qu´il n´existe pas de raisons impératives
pour refuser une autorisation de production individuelle. Les mesures
de sécurité que le plaintif a l´intention de mettre en place semblent
suffisantes. La culture, sur une année, prouverait que le traitement
ne lui nuit pas. La violation des conventions internationales sur
les stupéfiants liée à l´autorisation n´exigerait pas la révocation
de son autorisation de culture. Même dans le cas de violation des
Conventions, le BfArM aurait un pouvoir discrétionnaire, puisque les
intérêts du plaintif doivent être pris en compte. L´association
allemande du cannabis à usage médical (ACM) qui finance le procès à
accueilli positivement la décision.

Le rejet de la décision du 10 août était basé sur une directive du
Ministère fédéral de la Santé. Les notes dans le dossier de Mr
Fischer au BfArM indiquent que la permission de cultiver était
motivée par le fait qu´il n´existait, dans son cas, d´autre
alternative, et que l´Institut se devait de suivre la directive. Le
Ministère doit donc maintenant faire face à une défaite judiciaire,
mais doit aussi répondre à ce sujet à des questions critiques des
membres du Bundestag.

Pour plus d´information :

- http://www.pharmazeutische-zeitung.de/index.php

- http://www.justiz.nrw.de/Presse/presse_weitere/PresseOVG/21_01_2011/in
dex.php

- http://www.123recht.net/article.asp?a=84464&ccheck=1

(Sources : Communiqué de presse de la Cour administrative de Cologne
du 21 janvier 2011, dpa de 21 janvier 2011)

2.

Nouvelles en bref

***Science : mécanismes de l´action

D´après une étude menée à l´Université de Coimbra, Portugal, de
nombreux cannabinoïdes modifie l´action de la dopamine et de
l´adénosine par les synapses. Un synapse est la jonction qui permet à
une cellule nerveuse de transmettre le signal à une autre cellule
nerveuse. L´inhibition de l´action de ces deux substances par les
cannabinoïdes est indépendante des récepteurs cannabinoïdes. Les
scientifiques indiquent que « ces effets devraient être considérés
comme un mécanisme supplémentaire de l´interprétation des effets
synaptiques des cannabinoïdes. »

(Source : Pandolfo P, et al. Eur J
Pharmacol 22 janvier 2011. [in press])

***Science : lésion de la moelle épinière

Selon une étude menée à l´Université de Kiel, Allemagne, le nombre de
récepteurs cannabinoïdes-1 CB1 est modifié suite à une lésion de la
moelle épinière. Ce nombre augmente dans certaines zones du cerveau,
alors qu´il décroît dans d´autres.

(Source : Knerlich-Lukoschus F, et
coll. J Neurotrauma 25 janvier 2011. [in press])

***Science : stress post-traumatique

Selon une étude réalisée aux National Centers for Post-traumatic
Stress Disorder, Etats-Unis, menée sur 432 militaires vétérans
souffrants de trouble post-traumatique, ceux dont les résultats au
traitement étaient moins bons, ont plus de chance de consommer du
cannabis par la suite (4 mois après la fin de prise en charge par un
centre). Les chercheurs ont noté que « ces effets étaient attachés au
cannabis seul, et pas aux autres substances examinées. »

(Source :
Bonn-Miller MO, et coll. Psychol Addict Behav 24 janvier 2011. [in
press])


***Science : maladie d´Alzheimer

Selon une étude menée à l´Université de l´Etat de Louisiane, Nouvelle-
Orléans, Etats-Unis, l´endocannabinoïde 2 arachidonoylglycérol 2-AG
protège les cellules nerveuses des dommages induits par le
Béta amyloïde. La maladie d´Alzheimer augmente la production de bêta-
amyloïde. Les chercheurs ont noté que « les résultats suggèrent que
l´élévation du taux de 2-AG endogène, en inhibant son hydrolyse, est
une nouvelle approche thérapeutique potentielle et efficace pour la
prévention, l´amélioration et le traitement de la maladie
d´Alzheimer. »

(Source : Chen X, et coll. Neuroscience 19 janvier 2011.
[in press])


***Science : maladie d´Alzheimer

Selon une étude menée par des chercheurs italiens, l´endocannabinoïde
palmitoyléthanolamide présente des propriétés anti-inflammatoires
capables de s´opposer à l´effet de l´amyloïde-béta qui induit des
effets toxiques sur les astrocytes. Ils suggèrent « un nouveau
traitement pour les processus neuro-dégénératifs er neuro-
inflammatoires. »

(Source : Scuderi C, et al. J Cell Mol Med 2011 Jan
21. [in press])

***Science : Sepsie

Selon une étude espagnole, le cannabinoïde naturel cannabidiol (CBD)
évite les conséquences négatives de la sepsie, dans le modèle animal.
Il évite la dilation de petites artères et des veines.

(Source : Ruiz-
Valdepenas L, et al. J Neuroinflammation 2011 ;8(1):5.)

***Science : administration du THC

Des scientifiques de l´Université du Kentucky, Etats-Unis, se sont
intéressés à l´administration par voie nasale d´une préparation
contenant du THC, sur un modèle animal. Les valeurs moyennes de la
biodisponibilité ont atteint 13,3% pour la solution nasale et 15,4%
pour le gel.

Source : Al-Ghananeem AM, et coll. Drug Dev Ind Pharm 18
janvier 2011. [in press])


***Science : Interaction

Des scientifiques de l´Université de Guelph, Canada, ont démontré que
le cannabinoïde cannabigérol (CBG) inhibe les effets du cannabidiol
(CBD) dans les cas de nausée et de vomissements, dans le modèle
animal (rats et musaraignes). Ils ont conclu que « les interactions
entre des doses modérées de CBG et de CBD pourraient s´opposer au x
effets liés aux récepteurs 5-HT(1A) dans la régulation des nausées et
des vomissements. »

(Source : Rock EM, et al. Psychopharmacology
(Berl) 18 janvier 2011 Jan 18. [in press])


***Science : appétit

Des chercheurs de l´Université de São Paulo, Brésil, ont démontré que le cannabidiol (CBD) inhibe l´augmentation de l´appétit induit par les agonistes du récepteur CB1. Ils suggèrent que « son rôle de régulateur de prise de nourriture devrait être étudié plus en détail. »

(Source : Scopinho AA, et coll. Pharmacol Biochem Behav 14 janvier
2011. [in press])

***Science : Cancer

Des scientifiques de l´Université de Complutense, Madrid, Espagne, se sont intéressés aux raisons pour lesquelles les cellules du gliome pourraient être résistantes à l´action anti tumorale des cannabinoïdes. Ils ont observé qu´un certain mécanisme, la stimulation du Midkine/ALK rend les cellules du gliome résistantes à l´action du cannabinoïde et suggèrent que « la cible choisie du Mdk/ALK pourrait améliorer l´efficacité du traitement au THC des tumeurs. »

(Source : Lorene M, et coll. Cell Death Differ 14 janvier
2011. [in press]).

Association Internationale pour le Cannabis médical (IACM)

Am Mildenweg 6

D-59602 Rüthen

Allemagne

Tél : +49 (0)2952-9708571

Fax : +49 (0)2952-902651

E-mail : info@cannabis-med.org

http://www.cannabis-med.org

Voir en ligne : Le site de l’IACM

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don