Menu

Accueil > Campagnes > Légalisation des plantes thérapeutiques et thérapies alternatives

IACM-Bulletin du 23 mars 2011


IACM-Bulletin du 23 mars 2011


Conférence sur les cannabinoïdes en septembre 2011, Bonn
http://www.bonn2011.org

* Science : un extrait de cannabis améliore les symptômes de patients
atteints de spasticité réfractaire causée par la sclérose en plaques

* Norvège : l´Agence des Médicaments considère légale l´importation,
par un citoyen norvégien, de cannabis délivré par une pharmacie aux
Pays-Bas

* Science : une étude de cas universitaire indique que le THC est
bénéfique pour traiter des enfants présentant spasticité, douleurs et
cancer


1.

Science : un extrait de cannabis améliore les symptômes de patients
atteints de spasticité réfractaire causée par la sclérose en plaques

Les effets de l´extrait de cannabis Sativex ont été étudiés dans le
cadre d´un large essai clinique en Phase III conduite dans plusieurs
pays européens, sur des patients atteints de spasticité réfractaire
causée par la sclérose en plaques. L´étude était divisée en deux
phases. Les quatre premières semaines, les patients ont été traités
avec l´extrait de cannabis, en double aveugle. Ceux dont la
spasticité s´est améliorée de 20% ou plus, ont poursuivi, pendant 12
semaines, l´essai contrôlé randomisé à double aveugle avec placébo.
Les résultats ont été publiés le 11 mars 2009, par la compagnie
anglaise GW Pharmaceuticals qui produit le Sativex, et par la suite
par les bulletins de l´IACM.

Après 4 semaines, 272 des 572 sujets qui ont poursuivi l´étude, ont
indiqué une amélioration d´au moins 20%, et 241 ont été randomisés.
Le Sativex a entraîné une différence significative dans la réduction
de la spasticité. L´amélioration de la fréquence des spasmes, du
sommeil, de l´impression générale de changement vient en appui des
patients et des médecins qui plaident en faveur du Sativex. Les
chercheurs ont conclu que le concept de l´étude utilisée fournit une
méthode de détermination de l´efficacité et de la sûreté des
cannabinoïdes, « d´une manière qui reflète au plus près la pratique
clinique, en limitant l´exposition des patients qui pourraient en
bénéficier. »

(Source : Novotna A, Mares J, Ratcliffe S, Novakova I, Vachova M,
Zapletalova O, Gasperini C, Pozzilli C, Cefaro L, Comi G, Rossi P,
Ambler Z, Stelmasiak Z, Erdmann A, Montalban X, Klimek A, Davies P ;
the Sativex Spasticity Study Group. A randomized, double-blind,
placebo-controlled, parallel-group, enriched-design study of
nabiximols* (Sativex(®) ), as add-on therapy, in subjects with
refractory spasticity caused by multiple sclerosis. Eur J Neurol. 1er
mars 2011. [in press])

2.

Norvège : l´Agence des Médicaments considère légale l´importation, par
un citoyen norvégien, de cannabis délivré par une pharmacie aux Pays-
Bas

Un citoyen norvégien qui souffre de trouble de stress post-
traumatique (PTSD) et de Trouble Deficit de l´Attention avec
Hyperactivité (TDAH) a tenté d´importer en Norvège du cannabis de la
compagnie hollandaise Bedrocan. Le cannabis acheté dans une pharmacie
des Pays-Bas a été confisqué par la police des frontières. Mr Berg
avait l´intention d´essayer un traitement au cannabis, ce qui lui
avait été conseillé par son médecin.

Un mèl envoyé à l´IACM indique que M. Berg a reçu une lettre d´un
conseiller judiciaire des Services de Santé (Ombudsman) lui indiquant
que l´ Agence des Médicaments norvégienne avait confirmé que ce
citoyen ne s´était pas mis dans une situation illégale en important,
en Norvège, du cannabis issu d´une pharmacie hollandaise, selon
l´article 75 des Accords de Schengen qui lie les pays européens. Mr
Berg attend désormais que la police lui remette son médicament.

(Source : communication personnelle de Mr Berg du 2 mars 2011)


3.

Science : une étude de cas universitaire indique que le THC est
bénéfique pour traiter des enfants présentant spasticité, douleurs et
cancer

Selon une étude de cas menée au Centre for Palliative Medicine and
Paediatric Pain Therapy de l´Université de Saarland, Allemagne, le
THC (dronabinol) est efficace et bien toléré par les enfants, dans le
traitement de maladies graves. Un scientifique universitaire a
rapporté des résultats d´essais de traitement sur 13 enfants âgés de
7 mois à 17 ans, souffrants d´infirmités, de spasticité, et d’environ
50 enfants souffrants de cancer (enfant de trois mois et plus).

Il a été administré à tous les enfants une dose croissante. La dose
moyenne de dronabinol était de 0.2 mg/kg pour les enfants atteints de
spasticité et de douleurs. Une réduction de la douleur, très violente
pour quelques-uns, a été observée 48 heures après l´administration du
traitement. L´efficacité quant à la spasticité a été constatée après
une ou deux semaines. Pour quelques patients, le traitement par les
opiacés a pu être réduit. La plupart des patients souffrant d´un
cancer ont observé un accroissement de leur appétit et de leur poids,
une réduction des nausées et des vomissements,un meilleur sommeil,
ainsi qu´une réduction de leur anxiété. Même sur des traitements à
long terme, il n´a été noté aucun effet secondaire.

(Source : Gottschling S. [Cannabinoids in children] [article en
allemand] Cannabinoide bei Kindern. Angewandte Schmerztherapie und
Palliativmedizin 2011 ;(1):55-57.)

4.

Nouvelles en bref

***Etats-Unis : cannabinoïdes synthétiques

Le 1er mars, La Drug Enforcement Administration (DEA) a indiqué
qu´elle utilisait son pouvoir d´urgence dans la programmation du
contrôle de cinq cannabinoïdes synthétiques (JWH-018, JWH-073, JWH-
200, CP-47,497 et cannabicyclohexanol) qui sont utilisés dans la
fabrication de produits tels que le Spice. Cette action temporaire
est établie pour au moins un an, alors que la DEA et le Department of
Health and Human Services des Etats-Unis étudient si ces produits
chimiques doivent être interdits définitivement.

(Source : UPI du 1er
mars 2011)

*** Pays-Bas : clubs de cannabis

La ville d´Utrecht veut que les consommateurs de cannabis fassent
pousser leurs plants au sein d´une coopérative. Le gouvernement a
indiqué que ceci serait illégal, car si la consommation de cannabis
est légale, la culture à grande échelle ne l´est pas, car contrôlée
par des groupes criminels. « Nous voulons expérimentalement aborder
ce problème. « Si vous avez quelques consommateurs qui font pousser
leur propre cannabis, vous les sortez de la scène criminelle, » a
indiqué un représentant de la ville.

(Source : Reuters du 11 mars
2011)

***Etats-Unis : légalisation

Un sondage du Pew Research Center for the People and the Press montre
que le soutien en faveur de la légalisation du cannabis a augmenté
par rapport à l´an dernier. Selon le sondage publié le 3 mars, les
sondés sont divisés sur la question de la légalité de la consommation
de cannabis. 50% s´opposent à la légalisation du cannabis, alors que
45% y sont favorables. Le soutien à la légalisation a augmenté de 4%
depuis mars 2010, et a continuellement augmenté au fil des dernières
40 années. Le soutien en faveur de la légalisation du cannabis n´a
jamais été aussi fort.

(Source : Pew Research Center for the People
and the Press du 3 mars 2011)


***Népal : festival hindou

Les autorités népalaises ont interdit la vente de cannabis pendant un
festival indien populaire où les hommes saints, traditionnellement,
fument et partagent du cannabis. Environ 500 000 dévots étaient
présents lors de ce festival en mars, à Katmandu, dans le plus vénéré
des sanctuaires. Des milliers de saints hommes viennent du Népal et
de l´Inde toute proche, chaque année, pour ce festival qui marque la
fin de l´hiver. Un feu de joie nocturne marque l´apogée de ce
festival, et les participants y fument du cannabis.

(Source :
Associated Press du 3 mars 2011)


***Science : cannabis et conduite automobile

Les chercheurs de l´Université Monash, Victoria, Australie se sont
intéressés à la présence de drogue sur 1714 automobilistes accidentés
qui avaient été transportés à l´hôpital. 29% d´entre eux avaient
consommé de l´alcool (plus de 0.01%). La fréquence du THC était de
9,8%, et 70% d´entre eux présentaient une concentration sanguine d´un
minimum de 10 ng/ml. Les antidépresseurs étaient présents dans une
proportion de 9,3%, les benzodiazépines dans une proportion de 8,9
%.

(Source : Drummer OH, et coll. Forensic Sci Int. 4 mars 2011. [in
press])

***Pays-Bas : Coffee shops

Les chercheurs de l´Université d´Utrecht, Pays-Bas, se sont
intéressés au système des coffee-shops aux Pays-Bas. Ces dernières
années, la réglementation a été plus restrictive et le nombre de
coffee-shops a diminué. Il s´avère que la population adulte consomme
moins de cannabis que dans d´autres pays européens, et que l´âge de
la première consommation est assez bas. Comparée à d´autres pays
européens, la consommation de drogues dures dans la population adulte
et la population adolescente est moindre.

(Source : Monshouwer K, et
coll. Drug Alcohol Rev 2011 ;30(2):148-56.)


***Science : Psychose

Une étude de groupe sur une population potentielle a été conduite en
Allemagne. Elle comprenait 1923 personnes âgées de 14 à 24 ans, qui
ont été suivies pendant 10 ans. Les personnes qui ont indiqué n´avoir
pas présenté de symptômes psychotiques, ni consommé de cannabis
présentent un risque de symptômes psychotiques lors d´une
consommation de cannabis ultérieure. Le risque est doublé (rapport
des chances est 1,9). De plus, la consommation persistante de
cannabis augmente le risque de symptômes psychotiques persistants.
Les chercheurs ont conclu que « la consommation de cannabis est un
facteur à risque du développement de symptômes psychotiques
incidents. »

(Source : Kuepper R, et coll. BMJ. 2011 ;342:d738.)

***Science : maladie du foie

Selon une étude menée au National Institute on Alcohol Abuse and
Alcoholism, à Bethesda, Etats-Unis, le cannabidiol (CBD) réduit les
conséquences d´un apport sanguin diminué au foie, sur le modèle
animal de la blessure ischémique hépatique. L´apport sanguin au foie
a été ainsi interrompu puis rétabli. Le CBD a réduit de manière
significative l´aggravation de l´inflammation du foie et la mort des
cellules. Cet effet n´a pas été transmis par les récepteurs
cannabinoïdes.

(Source : Mukhopadhyay P, et coll. Free Radic Biol Med.
26 février 2011. [in press])


***Science : pression sanguine accrue

Selon une étude menée à l´Université Johns Hopkins, à Baltimore,
Etats-Unis, la cessation soudaine de la consommation de cannabis
entraîne une augmentation de la pression sanguine significative. 13
consommateurs habituels de cannabis participaient à cette étude. Pour
6 d´entre eux, la hausse de la pression sanguine était significative
avec des valeurs de 23 mmHg de pression sanguine systolique.

(Source :
Vandrey R, et coll. J Addict Med 2011 ;5(1):16-20.)

***Science : attaque cardiaque

Les scientifiques de l´Université Hasselt de Diepenbeek, Belgique,
ont examiné des facteurs déclencheurs des attaques cardiaques
(infarctus du myocarde). Les facteurs les plus fréquemment observés
sont les déplacements (7.4%), l´effort physique (6.2%), l´alcool
(5.0%), le café (5.0%), la pollution de l´air (4.8%), les émotions
négatives (3.9%), la colère (3.1%), les repas copieux(2.7%), les
émotions positives(2.4%), l´activité sexuelle (2.2%), la consommation
de cocaïne(0.9%), la consommation de cannabis(0.8%), les infections
respiratoires (0.6 %).

(Source : Nawrot TS, et coll. Lancet
2011 ;377(9767):732-40.)

***Science : maladie d´Alzheimer

Selon une étude menée au Cajal Institute, à Madrid, Espagne, le
cannabidiol (CBD) a pu moduler la fonction de la microglie, les
cellules immunes du cerveau, sur les souris atteintes de la maladie
d´Alzheimer. Les scientifiques ont noté « qu´étant donné que le CBD
n´a pas de psycho activité, il pourrait constituer une nouvelle
approche thérapeutique pour cette maladie neurologique. »

(Source :
Martin-Moreno AM, et coll. Mol Pharmacol. 24 février 2011. [in
press])

***Science : Exercice

Des scientifiques américains se sont intéressés à l´hypothèse que
l´exercice, d´intensité modérée, augmente la motivation de réduire la
consommation de cannabis des jeunes. L´étude a porté sur 146 jeunes
consommateurs de cannabis. L´exercice a été associé à la volonté de
se débrouiller par soi-même. Ils ont conclu que « ces résultats
approfondissent un travail préalable, et apporte un soutien à
l´utilité potentielle de l´exercice aérobique modéré pour le
traitement de consommation de la marijuana. »

(Source : Smits JA, et
coll. Am J Addict 2011 ;20(2):113-9.)

Association Internationale pour le Cannabis médical (IACM)

Am Mildenweg 6

D-59602 Rüthen

Allemagne

Tél : +49 (0)2952-9708571

Fax : +49 (0)2952-902651

E-mail : info@cannabis-med.org

http://www.cannabis-med.org

Si vous souhaitez ne plus recevoir les bulletins, si vous désirez
vous abonner à la liste de diffusion de l’IACM-Bulletin ou si votre
adresse e-mail a changé, rendez-vous sur
www.cannabis-med.org/french/subscribe.htm. Vous aurez le choix entre
plusieurs langues (allemand, anglais, espagnol, français, italien ou
néerlandais).

Les articles de l´IACM-Bulletin peuvent être copiés, traduits et
diffusés à des fins non commerciales à condition d´indiquer la
source, qui est, pour toute publication IACM « IACM, www.cannabis-
med.org ».

Traduction du bulletin réalisée par Hélène Bremond.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don