Menu

Accueil > Campagnes > Soutien aux victimes de la répression pour usages réels ou supposés de (...)

International call for action on Bernard Rappaz

ENCOD initiative

Dear friends

The life of Bernard Rappaz, the Swiss hemp farmer who is on his 94th day of hunger strike against the sentence of 5 years and 8 months in prison for growing cannabis, is in serious danger.

Tomorrow, 29 November, the responsible authorities will have to decide on a final appeal to suspend his prison term.

If you can please send these people the following message, asking for his inmediate release on humanitarian grounds.

Send it to Esther Waeber, Chief of the department of Security of the Valis canton in Switzerland, where bernard is imprisoned.

esther.waeber@bluewin.ch

And copy to the members of the Valais Assembly :

pascal.gaillard@admin.vs.ch
nicolas.voide@admin.vs.ch
felix.ruppen@admin.vs.ch
andre.vernay@admin.vs.ch
marcelle.monnet-terrettaz@admin.vs.ch
grawal@admin.vs.ch
jean-luc.addor@admin.vs.ch
franz.ruppen@admin.vs.ch

****************** Sample letter*****************

A : Madame Esther Waeber

Cheffe, Département de sécurité, affaires sociales et integration,
Canton de Valais

Chère Madame Waeber

La vie de Bernard Rappaz est en danger.

Il y a urgence. Personne ne le fera changer d’avis. Bernard Rappaz est prêt à mourir. Son décès doit être évité, par une approche simplement humaniste. Faut-il qu’il meurt dans sa lutte en faveur d’une politique rationnelle à l’égard du chanvre, politique pouvant protéger véritablement la jeunesse, politique dont il est l’un des défenseurs historique ?

Il est victime des fluctuations de la politique suisse en matière de stupéfiants qui, après avoir libéralisé le chanvre pendant quelques années, a été l’objet d’un revirement répressif. Après s’être battu pour une meilleure compréhension du chanvre dans la société suisse, Bernard Rappaz est aujourd’hui le bouc émissaire du retour de la guerre aux drogues dans son pays.

Parce qu’il est inacceptable que les aléas des politiques fassent ainsi des victimes supplémentaires, nous demandons la libération immédiate de Bernard Rappaz, pour des raisons humanitaires.

Vous avez le pouvoir de suspendre son incarcération jusqu’à la décision concernant sa demande de révision du procès. Sans parler de celui d’envisager une grâce exceptionnelle.

Je vous prie de bien vouloir agréer, l’expression de ma très respectueuse considération.

NOM
PRENOM
SIGNATURE

************************

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don