Menu

Accueil > Actions > Soutien aux victimes de la répression pour usages réels ou supposés de (...)

Affaire Rappaz : Appel à la libération du chanvrier déposé à Paris

ATS
6 décembre 2010 - 17h28

Un appel à la libération de Bernard Rappaz a été remis lundi en début d’après-midi à l’ambassade de Suisse à Paris. Il émane du Comité international de soutien au chanvrier valaisan qui a déposé le même texte à la Nonciature apostolique à Paris.

L’ambassade a reçu deux représentants du comité, a indiqué un porte-parole. Ils ont déposé une affiche, une pétition ainsi que l’appel signé par Jean Ziegler, Daniel Cohn-Bendit et José Bové.

"Le rendez-vous a été cordial", précise Farid Ghehioueche, du comité de soutien. Les autorités helvétiques seront officiellement informées de cet appel. Le même appel et une lettre ont été adressée au pape.

M. Ghehioueche espère que ces démarches amènent aussi les médias européens à parler du cas de Bernard Rappaz. Jusqu’à présent il n’a jamais été évoqué dans la presse hormis en Suisse.

Le chanvrier purge une peine de cinq ans et huit mois pour violation grave de la loi sur les stupéfiants et d’autres délits. Il est en grève de la faim depuis 102 jours consécutifs pour protester contre sa condamnation.

1 COMMENTAIRE

  1. Spélaïon

    E-mail envoyé à Esther Waeber-Kalbermatten, début juillet :
    Chère madame,
    Merci infiniment d’avoir répondu à mon courrier électronique du 26 juin dernier.
    De la teneur de votre réponse, je déduis que M. Bernard Rappaz va mourir.
    Bah ! la mort est notre lot commun ; nous y passerons tous : B. Rappaz, vous-même et moi aussi...
    La vie aussi est notre lot commun. Dostoïevski a écrit que "l’on ne peut pas vivre absolument sans pitié".
    Dans cette optique, quand monsieur Rappaz viendra à décéder, je ne pense pas qu’il convienne de vous souhaiter de lui survivre bien longtemps.
    Avec mes salutations hautement distinguées,
    Daniel Teyssier « Spélaïon »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don