Accueil > Communiqués

Communiqué N°53 : Agir pour la légalisation du cannabis, maintenant !

Lundi 6 juin 2011

L’actualité en matière de drogues est plutôt dense.

Pour information, consultez les archives vidéos du Nouveau20h.info ; notamment celles du 3 juin 2011, pour la « présentation stupéfiante » du roman « Lucie dans le ciel », en présence de l’auteur Tom Verdier, à la librairie Lady Long Solo http://lenouveau20h.blog-video.tv/

Pour action immédiate, cette pétition mondiale. Très utile, à signer et faire signer en urgence.

Pour mieux comprendre les enjeux actuels de la politique en matière de drogues, le Bulletin N°76 d’ENCOD signé par Fredrick Polak.

Ce communiqué aussi, pour ne pas manquer la lecture de cette tribune collective publiée sur le site Rue89.com, importante parce que collective. Bizarrement, une autre contribution aura occulté sa publication... Bien malheureusement, on remarquera l’importance donné à l’un au détriment de l’autre, un phénomène qu’il est toujours possible d’inverser si ce texte pouvait buzzer davantage. Il est toujours d’actualité.

La Une de Libération du vendredi 3 juin 2011 et les articles publiés sont également intéressants. D’une manière générale le constat de l’échec de la prohibition devient une évidence. Pas uniquement dans la tête des millions d’usagers concernés, mais aussi dans l’esprit du rapport de cette Commission Mondiale pour la Réforme de la Politique des Drogues que le secrétaire général des Nations Unies reçu ce jour là.

Pour scandaleuse et criminogène que soit la prohibition, depuis son origine à nos jours, comme le démontre, sur le plan économique, la contribution de Frédéric Sautet publiée par le journal La Tribune, il n’en est pas moins remarquable que les dégâts qu’elle occasionne sont légions. Elle n’a de fait aucun fondement scientifique (l’alcool par exemple pouvant être mortel est légal), mais une simple approche idéologique, hybride de morale et d’hygiénisme.
Autre exemple, quand 18 associations lancent un "Appel pour une véritable politique de réduction des risques liés à l’usage de drogue en milieu carcéral", suite à la publication de l’étude ANRS-Pri2De, qui montre que la France se situe bien en-deçà du standard minimal de l’OMS (4,5/10), peut-on encore décemment évoquer la santé publique pour maintenir un régime prohibitionniste qui ne fait qu’amplifier les problèmes ?

Evitons la morale, car les adeptes de la prohibition ne supporteraient pas une minute le procès de cette politique dite de "guerre à LA drogue", véritable "crime contre la nature humaine et la biodiversité", et nieraient évidemment la simple démonstration de Frédéric Sautet, d’une alliance objective des "prohibitionnistes" et des "mafieux"... au détriment de la société toute entière.

La Une et les articles du dossier du Courrier International du 1 juin [toujours en kiosque], « Citoyens contre narcos : Mexique Courage » sont évocateurs à plus d’un titre ; Comme un écho d’un autre niveau, les appels au secours du maire de Sevran demandant l’intervention de « casques bleus » à Sevran nous interroge fortement, quand dans le même temps à l’autre bout de la banlieue une fillette de 9 ans est « victime collatérale » des affrontements avec la police sur fond de trafic de drogues dans un de ces quartiers dits « sensible ». La prohibition est par essence une politique totalitaire, intimement liée à la militarisation. La légalisation pour encadrer la production, la distribution et la consommation, en fonction de la toxicité reconnue scientifiquement des substances, facilitera la pacification du monde.

Soyons comptables et prenons date.

Les jours de la prohibition sont comptés affirme l’ENCOD dans son dernier bulletin. Gageons donc qu’avec le coup de pouce de la Commission Mondiale pour la réforme de la Politique des Drogues, cette fois-ci, il n’y aura peut-être pas de 51ème anniversaire de la convention unique sur les stupéfiants en 2012, mais qu’à l’échelle planétaire (notamment aux Etats Unis, en France, Mexique, Italie, Russie où des élections se tiennent) s’engage une réelle initiative pour en modifier le cadre global.

Gageons aussi que le mouvement anti-prohibitionniste en France sorte de la clandestinité pour imposer que cette question soit au coeur du projet de mandature présidentielle et législative, et qu’à l’occasion de la Marche Mondiale du Cannabis le samedi 12 mai 2012, partout en France explose les résultats de cette volonté populaire.

C’est aujourd’hui qu’il faut passer à l’action. Alors que la Narkozy domine le G20 et le G8, il est urgent de se réveiller, car tous les signes venant de l’étranger soulignent à quel point la France nage à contre-courant.

Déjà, soyons nombreux partout en France, rassemblés dehors avec ou sans grimage, dans l’espace public (un lieu symbolique pour organiser une manif dont voici un mode d’emploi pour faire au mieux) afin de marquer dignement le 35ème "appel du 18 joint", et célébrer le 20ème anniversaire du CIRC.

Enfin, faisons bloc, réunissons nos forces pour obtenir qu’un jour le calamiteux Etienne Apaire et peut-être aussi l’ignoble Christophe de Margerie qui en 2011 perpétuent avec zèle la défense d’un modèle de société totalement dépassé, soient mis face à leurs responsabilités devant un tribunal pénal, pour répondre des crimes commis au nom d’un aveuglement amoral.

Maintenant, rejoignons le collectif Cannabis Sans Frontières pour promouvoir une alternative écologique dans un Mouvement pour les Libertés.

Contact Presse : Farid Ghehiouèche 06 14 81 56 79

Communiqué N°53 à télécharger et diffuser partout sans modération

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don