• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Communiqué : Les cannabinoïdes peuvent soulager plus de 276 000 patients, le...  25 mai

    A la suite de l’intervention de Madame la Ministre Agnès Buzyn ce jeudi 24 mai 2018, trois des principales associations françaises engagées pour une évolution des lois en matière de drogues...

    8èmes journées nationales de la Fédération Addiction  16 avril

    En tant qu’association en faveur d’une meilleure politique de gestion des drogues, NORML France est affiliée depuis plusieurs années à la Fédération Addiction, ceci nous permet de faire entendre le...

    Pétition – Cannabis : L’amende ne changera rien, il faut réguler d’urgence...  25 mars

    Le 17 mars 2018, NORML France a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel MACRON, Président de la République, et de Nicole BELLOUBET, Ministre de la Justice. Une semaine plus tard, ce texte a déjà...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Sans titre  25 mai

    Quelques jours avant la conférence internationale de l’UFCM à Paris qui aura lieu en Sorbonne, à la Faculté de Médecine, Madame la Ministre Agnès Buzyn ce 24 mai, trois des principales associations...

    Bulletin IACM du 20 Mai 2018  22 mai

    Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales Les Zimbabwéens peuvent maintenant demander des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales...

    Bulletin IACM du 09 Mai 2018  11 mai

    Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés Dans une étude portant sur 3299 patients brûlés, l’usage de cannabis était associé à une mortalité plus faible et à des...

Menu

Accueil > Actualités

Too High to Fail : une enquête sur l’industrie du cannabis légal aux USA

Si le débat autour de la dépénalisation et la légalisation du cannabis n’a pas beaucoup avancé en France malgré l’élection de François Hollande, les Etats-Unis semble de plus en plus prêts à franchir le pas, d’après l’enquête publiée par Doug Fine, Too High to Fail.

Le titre est un clin d’œil au fameux "Too Big to Fail" dont on affuble des grandes entreprises qui ont connu des difficultés depuis le début de la crise. Too High to Fail part lui du principe qu’il n’y a pas d’autres d’issue que de légaliser la marijuana, drogue trop consommée et offrant trop de perspectives économiques pour qu’on continue à la maintenir dans un système de prohibition dont l’échec n’est plus à démontrer.

Dans une série de témoignages, Doug Fine présente différents aspects de la plante au fil d’une saison à Mendocino County, en Californie, un comté de moins de 90 000 habitants où le cannabis représente 80% de l’économie locale avec une recette annuelle allant jusqu’à 6 milliards de dollars. Là-bas, il a rencontré toutes sortes de gens : le patient qui se soigne à la beuh, le cultivateur, le juriste, les experts des médias, le sheriff "cannabis friendly".

Oui, il faut légaliser !

D’après Doug Fine, les Américains veulent en finir avec cette histoire du cannabis. Un sentiment qu’il a rencontré dans les coins les plus reculés des Etats-Unis.

"La révélation probablement la plus surprenante pour moi après une année passée sur le front de la guerre contre la drogue c’est comment l’Amérique du milieu est pour qu’on fasse la paix avec la drogue – surtout au sujet de la légalisation du cannabis", explique Fine à boingboing. "Un collectif que j’ai étudié, à Orange County (ouais, le terrain de prédilection de Nixon), était composé majoritairement de seniors. Pour ces gens le cannabis n’était pas politique. C’était un médicament qui fonctionnait contre l’arthrite, le glaucome, la stimulation de l’appétit. Selon un récent sondage 56% des Américains sont pour qu’on régule le cannabis de la même manière que l’alcool, contre 49% un an plus tôt. Donc on pourrait se rapprocher d’un point de basculement proche de celui qui a mis fin à la prohibition de l’alcool. Et ça m’a surpris."

Si une légalisation entraînerait certainement une importante perte financière pour le crime organisé (70% de ses revenus), les cultivateurs de cannabis redoutent l’arrivée des grosses entreprises sur le marché.

Le grand gagnant serait l’Etat qui pourrait prélever une taxe importante. Et mieux : le cannabis profiterait aussi aux citoyens américains dans la vie de tous les jours. A défaut de le fumer, ils pourraient s’en servir comme biocarburant pour rouler. La plante serait une alternative au pétrole, si elle n’était pas hors la loi.

(SOURCE)

Voir en ligne : Pour lire l’interview complète de Doug Fine sur le site BoingBoing.net

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don