• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Les yeux dans les verts : Le CBD au travers de la Coupe du Monde...  29 juillet

    Depuis la Coupe du Monde de 1970 (3eme étoile du tee-shirt Brésilien), les pays vainqueurs du championnat de la FIFA observent une croissance économique après leur victoire. En ce jour, les Français...

    Formation NORML France #1, session 1 – Compte-Rendu  28 juillet

    Suite à la formation “prototype” qui a pris place ce printemps à Clisson en Loire-Atlantique, NORML France a repensé toute l’organisation logistique et pédagogique et décidé d’organiser à l’avenir ses...

    Française des Jeux : De la réhabilitation des gueules cassées à la nécessaire...  22 juillet

    NORML France s’exprime rarement sur les questions de l’orientation de la politique gouvernementale en matière de santé publique et budgétaire. Et pour cause, l’association ne bénéficie pour le moment...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 31 Juillet 2018  7 août

    IACM: Nomination des Ambassadeurs de l’IACM Nous avons établi un réseau plus large qui travaillera à l’unité pour atteindre les objectifs cités dans les statuts des ambassadeurs qui se trouvent dans...

    Bulletin IACM du 29 Juillet 2018  7 août

    Suisse: Le gouvernement a l’intention de faciliter l’accès à l’usage médical du cannabis La Suisse autorise le cannabis de faible puissance avec des concentrations de THC pouvant atteindre jusqu’à 1%,...

    Bulletin IACM du 01 Juillet 2018  4 juillet

    IACM: Medical Cannabis and Cannabinoids, un nouveau journal partenaire de l’IACM Le numéro 1 du nouveau journal en libre accès Medical Cannabis and Cannabinoids vient de paraître, contenant des...

Menu

Accueil > Actualités

Rappaz : « Veut-on rétablir la peine de mort au cœur de l’Europe ? »

Revue de presse : Conférence de Presse à Genève du Comité International de Soutien à Bernard Rappaz

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION " SAUVEZ RAPPAZ !"

ARTICLE LE MATIN.CH

Michel Sitbon : « C’est indécent ! »


Bernard Rappaz ne doit pas mourir !
envoyé par Tele-liberte. - L’info video en direct.

* Dossiers L’affaire Rappaz

Les partisans du chanvrier ont convoqué hier la presse étrangère. Pour que le débat prenne une ampleur mondiale

Renaud Michiels - le 17 décembre 2010, 22h36
Le Matin

6 commentaires

Sur le front médical ou judiciaire, rien de nouveau dans l’affaire Rappaz. Après cent treize jours de grève de la faim, le chanvrier emprisonné continue à s’affaiblir. Mais aucune suspension de peine n’est en vue. Reste que ses défenseurs ne baissent pas les bras. Mieux, ils veulent maintenant internationaliser le combat. « Si la Suisse veut avoir honte jusqu’à la fin de ses jours, qu’elle laisse mourir Rappaz ! Ce serait une tache de sang sur le drapeau suisse ! » s’est emporté hier à Genève Michel Sitbon, éditeur français, cofondateur de Cannabis sans frontières et porte-parole du Comité international de soutien à Bernard Rappaz.

Avec le sociologue Jean Ziegler, il avait convoqué la presse – surtout étrangère – pour donner une dimension planétaire au débat et exiger une interruption de peine pour le Valaisan. « C’est une question de principe qui dépasse de loin la réalité helvétique, a plaidé Jean Ziegler. Une vie vaut plus que n’importe quel règlement, loi ou décision de justice. » Titre de la conférence de presse : « Veut-on rétablir la peine de mort au cœur de l’Europe ? ». Un peu exagéré ? « Ici, ne rien faire est assimilable à une peine de mort », a rétorqué le Genevois.

Un avis manifestement partagé par le conseiller national Jean-Charles Rielle (PS/GE) et l’ancien patron du PS genevois Christian Brunier, également présents. « Il est simplement insoutenable, inqualifiable qu’un homme meure dans une prison suisse en 2010 », a clamé Jean-Charles Rielle. Christian Brunier a fustigé la lourdeur de la peine – 5 ans et 8 mois de prison – infligée à Bernard Rappaz pour violation grave de la loi sur les stupéfiants. « C’est plus que pour un viol ou même un meurtre s’il est passionnel », a noté le socialiste.

Michel Sitbon, lui, a voulu jeter un regard extérieur sur l’affaire Rappaz. « En France, par exemple, on est éberlué. Rappaz demande une simple interruption de peine, on répond : « Qu’il meure ! » Les Suisses se rendent-ils compte de l’indécence de ce qui est en train de se passer ? » Et l’éditeur de préciser que des personnalités telles que Daniel Cohn-Bendit, José Bové ou Mgr Gaillot ont rallié le comité de soutien. Jean Ziegler a ajouté avoir parlé de l’affaire Rappaz avec la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey : « La présidente n’a aucun pouvoir de décision dans le domaine, mais elle m’a dit son inquiétude, y compris, si Rappaz mourait, pour les dommages sur le prestige de la Suisse. »

Malgré ces soutiens, l’affaire Rappaz semble toujours enlisée. Le chanvrier refuse de s’alimenter et tous les recours sont épuisés. « Il reste le recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg », a précisé Maggie Loretan, l’ex-compagne du chanvrier et mère de sa fille de 12 ans. « Bernard est très faible mais un peu euphorique. J’essaie de lui dire que pour continuer un combat il faut être vivant. Mais j’ai peur qu’il s’en aille avant 2011. Il m’a déjà dit que ça ne vaut plus la peine de vivre dans cette société-là. »

ARTICLES : LA TRIBUNE DE GENEVE

- 

Un comité international lance un appel en faveur de Bernard Rappaz

Grève de la faim

- 

Le comité de soutien à Bernard Rappaz devant la presse étrangère

Genève

- 

Gréviste de la faim suisse : son ex-compagne estime ses jours en danger

GENEVE, 17 déc 2010

ARTICLE : ROMANDIE NEWS

- Affaire Rappaz : Jean Ziegler demande une suspension de peine

ARTICLE : LE TEMPS

- Affaire Rappaz : existe-t-il une limite à en parler ?

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION " SAUVEZ RAPPAZ !"

Voir en ligne : La Vidéo de la Conférence de Presse - GENEVE - 17 décembre 2010

1 COMMENTAIRE

  1. syrinx

    Que fait la police ! Pourquoi les policiers ne viennent-ils pas avec nous dans la rue pour manifester ! y’en a marre de cet état qui dépouille, surtout quand on sait que Bernard Rappaz n’a même plus de ferme ! De quoi est-il coupable en plus !?

    Le monopole ne nous convient pas, comme vous ... qu’il soit thérapeutique ou autres. Des petites productions (50 à 80 hectares suivant biodiversité des cultures, voir art. profession de foi de csf) concernent tous ! Et pas seulement quelques aux perchés qui n’auraient pas sens humain en croyant tout régenter mondialement. Nous qui sommes pour des fermages à échelle humaine comme nous l’enseigne B. Rappaz et aussi quelques hommes politiques et des hommes de la police aussi, savons bien l’évolution actuelle dans ce sens. Sens humain.

    C’est pourquoi je vois aussi comme une injustice l’enfermement des idées relatives au passé proche, en Suisse, qui était moins prohibitionniste, et un retour à l’ordre moral majoritairement catholique, me semble-t-il..vu d’ici (presse france) et comme un manquement du respect des lois s’il venait à mourir.

    Le symbole religieux est encore fort en ces temps de noël et c’est d’autant plus affligeant ce vote passé sur sa demande de grâce... Il est nécessairement à noter que la situation de Bernard Rappaz représente avant tout un aspect politique, qui se doit de changer -quand on sait le nombre de personnes qui risquent le pire en prison pour un fait de cannabis- il y a nécessairement une étude de marché qui ne concernerait plus M. Rappaz qui pourrait même être perçu comme gênant ?

    s. (csf)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don