• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Communiqué : Les cannabinoïdes peuvent soulager plus de 276 000 patients, le...  25 mai

    A la suite de l’intervention de Madame la Ministre Agnès Buzyn ce jeudi 24 mai 2018, trois des principales associations françaises engagées pour une évolution des lois en matière de drogues...

    8èmes journées nationales de la Fédération Addiction  16 avril

    En tant qu’association en faveur d’une meilleure politique de gestion des drogues, NORML France est affiliée depuis plusieurs années à la Fédération Addiction, ceci nous permet de faire entendre le...

    Pétition – Cannabis : L’amende ne changera rien, il faut réguler d’urgence...  25 mars

    Le 17 mars 2018, NORML France a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel MACRON, Président de la République, et de Nicole BELLOUBET, Ministre de la Justice. Une semaine plus tard, ce texte a déjà...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Sans titre  25 mai

    Quelques jours avant la conférence internationale de l’UFCM à Paris qui aura lieu en Sorbonne, à la Faculté de Médecine, Madame la Ministre Agnès Buzyn ce 24 mai, trois des principales associations...

    Bulletin IACM du 20 Mai 2018  22 mai

    Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales Les Zimbabwéens peuvent maintenant demander des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales...

    Bulletin IACM du 09 Mai 2018  11 mai

    Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés Dans une étude portant sur 3299 patients brûlés, l’usage de cannabis était associé à une mortalité plus faible et à des...

Menu

Accueil > Actualités

Directeur-adjoint de la PJ de Lyon en GAV

Europe 1 révèle aujourd’hui que le directeur-adjoint de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret, a été arrêté ce matin à son domicile et placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête de corruption et de trafic de stupéfiants.

Michel Neyret, 55 ans, adjoint à la Direction interrégionale de la PJ de Lyon, devait être transféré en milieu de journée à Paris dans le cadre de ce dossier suivi par la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Paris.

Source : lefigaro.fr Mis à jour le 29/09/2011 à 12:07 | publié le 29/09/2011 à 12:07


http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/09/29/le-numero-2-de-la-police-judiciaire-lyonnaise-en-garde-a-vue_1579815_3224.html

Le numéro 2 de la police judiciaire lyonnaise en garde à vue

LEMONDE.FR avec AFP | 29.09.11 | 13h29 * Mis à jour le 29.09.11 | 17h50

[Légende de la photo : Michel Neyret, mis en cause dans une affaire de corruption liée au grand banditisme, ici le 27 mai à l’hôtel de police de Lyon, montrant une saisie de près de 1,5 tonne de résine de cannabis.PHILIPPE DESMAZES / AFP ]

Le numéro 2 de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret, a été placé en garde à vue, jeudi 29 septembre, dans le cadre d’une enquête pour corruption, trafic international de stupéfiants et blanchiment d’argent, a indiqué une source judiciaire, confirmant une information d’Europe 1. L’affaire pourrait éclabousser d’autres policiers et devenir un "scandale" de grande ampleur.

Michel Neyret, 55 ans, est directeur adjoint à la direction interrégionale de la police judiciaire (PJ) de Lyon, après avoir été en poste à la PJ à Nice. Il a été interpellé jeudi matin à son domicile, avec son épouse, par l’inspection générale des services (IGS), la "police des polices", sur commission rogatoire d’un juge parisien. Il devait être transféré en milieu de journée à Paris dans le cadre de ce dossier suivi par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS). L’enquête portait initialement sur une affaire de trafic de stupéfiants et le policier est soupçonné de s’être laissé corrompre.

"ONDE DE CHOC" DANS LA POLICE

Cinq personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire, parmi lesquelles, selon une source proche du dossier, "une proche" du commissaire Neyret. Selon des sources policières, qui prédisent un "scandale" ou une "onde de choc" dans la police, d’autres fonctionnaires de police "voire des magistrats" pourraient ou devaient être "rapidement mis en cause". Certains pourraient être interpellés à leur tour et placés en garde à vue, dans cette affaire qui a des liens "avérés avec le grand banditisme".

L’affaire ne date pas d’hier et a été traitée par la JIRS et l’IGS dans la plus grande discrétion, depuis plusieurs semaines, selon ces sources policières.
Elle vise un trafic international de stupéfiants, vraisemblablement une filière colombienne ou sud-américaine de cocaïne qui est au c¦ur de l’enquête. Au fil de leurs investigations et des écoutes, toujours selon les sources policières et selon les tout premiers éléments d’une enquête évolutive, les juges parisiens de la JIRS et la "police des polices" ont mis en évidence des "liens entre le grand banditisme" en cause dans cette affaire, et des policiers, commissaires et officiers.

BALANCÉS PAR LE GRAND BANDITISME

Certains ont "été balancés par le milieu du grand banditisme", selon l’une des sources, qui incitait pour cette raison "à la prudence" avançant qu’il s’agit de "truands français et italiens". L’enquête pourrait donc "réserver des surprises" et "s’étendre" par exemple à Nice ou à Marseille, a-t-on ajouté.

Des comptes bancaires à destination de la Suisse, vraisemblablement alimentés par l’argent de la drogue, ont été découverts, orientant également l’enquête vers du possible blanchiment.

Preuve de la gravité du dossier, le directeur central de la police judiciaire, Christian Lothion, s’est rendu à Lyon jeudi. Si les faits sont avérés, des "têtes vont tomber", prédisent des sources. Il y a "sans doute des brebis galeuses dont on entend parler depuis pas mal de temps", mais "attention à ne pas se précipiter", avertissent-elles, "on marche sur des œufs".

© Le Monde.fr |

* Raphaël C.
* 12h29
* Ça se donne des frissons dans une tâche désespérément inutile, en tentant de vider la mer du trafic avec une petite cuillère ; et puis ça fanfaronne devant les caméras rameutées à grand bruit lorsqu’un heureux concours de circonstances a empêché une partie infime des substances trafiquées d’arriver à bon port. Et ça revendique des moyens supplémentaires pour poursuivre le manège, ça traque le shiteux pour faire du chiffre, et ça finit par plonger la main dans le si tentant pot de confiture.
* Répondre
*
*
* bibi
* 29/09/11 - 22h39
* Vous ne trouvez pas que ce flic, avec ses methodes, sa tronche et sa mésaventure ressemble comme deux gouttes d’eau a Daniel Auteuil dans 36 quai des orfevres ? Au vrai, pour etre efficaces, les commissaires de pj doivent souvent etre à la limite. Et si ca foire, l’administration ne couvre plus - sauf quand ils tuent accidentellement des enfants d’immigrés. Mais c’est une autre affaire.
* Répondre
*
*
* Pas dupe
* 29/09/11 - 20h02
* Mon petit doigt me dit que... (comme par hasard) la mairie PS de Lyon sera mise en cause sur la partie corruption. Enfin, c’est un hasard bien sûr... C’est la stratégie de Sarko, du dossier sur tout le monde pour couvrir les siens. 1 affaire, le PS coupe en +/- de temps la branche pourrie, 2, 3, etc. ça va devenir compliqué. Son plan de carrière par L’intérieur et Bercy était bien vu. Il va falloir des c... à certains pour oser balancer, mais lui est protégé.
* Répondre
*
*

* Pas dupe
* 20h02
* Mon petit doigt me dit que... (comme par hasard) la mairie PS de Lyon sera mise en cause sur la partie corruption. Enfin, c’est un hasard bien sûr... C’est la stratégie de Sarko, du dossier sur tout le monde pour couvrir les siens. 1 affaire, le PS coupe en +/- de temps la branche pourrie, 2, 3, etc. ça va devenir compliqué. Son plan de carrière par L’intérieur et Bercy était bien vu. Il va falloir des c... à certains pour oser balancer, mais lui est protégé.
* Répondre
*
*
* Sabonadière
* 19h59
* sous la IIIe République, si un haut fonctionnaire de la police et son entourage venaient à se révéler coupables de faits graves, le Ministre de l’Intérieur démissionnait dans les heures qui suivaient ; si les soupçons de la police des polices se révélaient fondés dans les jours qui viennent, assisterons-nous à une démission du triste donneur de leçon, aux amis improbables, actuellement Ministre de l’Intérieur ?
* Répondre
*
*
* cdupipo
* 18h00
* Sans doute des incompris on leur a dit, répété "travailler plus, pour gagner plus", n’hésitant pas à avoir un deuxième "job", travaillant, peut-être, en sous-marins ? sans doute devront-ils faire leur valise ? ... encore une histoire de sous, petite ? Pour le moment, c’est leur défense seulement, qui est au secret... Juste pour oublier les gros sous-marins, les gros secrets défense, les grosses valises de billets .... Bien vu.
* Répondre
*
*
* Hannibal LECTEUR
* 17h57
* Décidément, on prend de sales habitudes, à travailler à Nice ou Marseille ...
* Répondre
*
*
* Naif
* 16h41
* "Balancer" "Balance" ! Qu’est ce donc ce vocabulaire ! On se croirait à Neuilly !
* Répondre
*
*
* AS
* 16h33
* C’est fou !
* Répondre
*
*
* Un " noir "
* 15h20
* Un directeur adjoint à la direction inter-régionale de la police judiciaire en garde à vue, pour une affaire de trafic de stupéfiants qui st soupçonné de s’ être laissé corrompre ? Avec le salaire qu’ il a, je n’ y crois pas beaucoup :À moins qu’ il ne fasse partie d’ une mafia, de type Corléone .
* Répondre
*
*
* zgpsein
* 16h05
* "je n’y crois pas beaucoup " êtes vous au courant que les enquêtes de police se fondent sur des faits, des preuves et non des croyances qui en fait ne sont qu’opinions donc partiales .(croire c’est admettre sans démonstration, il est heureux que les enquêtes échappent au genre ) Les politiques aussi ont de bons revenus et sont parfois corrompus : en fait l’argent appelle l’argent, il y a peu d’ouvriers corrompus .
*
*
*
* Bill
* 14h59
* SVP, un peu de retenue Mmes et Mrs les "journalistes", avez vous entendu parler de la présomption d’innocence ? Mais il faut du sensationnel pour vendre ou attirer de l’audience, alors...
* Répondre
*
*
* Ibidem
* 15h29
* Que reprochez-vous à cet article ? Sa formulation est très prudente. Et s’il prévoit un scandale de grande ampleur, il le fait au conditionnel et en argumentant : à partir de sources journalistiques, mais aussi parce que le directeur de la PJ s’est rendu sur place. Cette dépêche me semble tout à fait équilibrée et dépourvu de sensationnalisme.
*
*
*
* Fabien. Dillond
* 16h09
* "à 20h la police vous parle" disait une affiche en 68,(parlant du J.T.) là ne serait-ce pas à 14h59 Bill-la police vous parle ?
*
*
*
* Pierre Frey
* 14h26
* difficile de porter un jugement, il faut des preuves sinon celà ressemble à de la calomnie, mais si les preuves existent il faut rapidement sévir et sévèrement. N’est-ce pas en fin de compte une affaire politique ? Une de plus pour porter atteinte à notre président, tout celà sent mauvais.
* Répondre
*
*
* Michelle Berranger
* 16h41
* "sévir sévèrement", ça, j’adore !! On pourrait aussi le "punir punirement" ?
*
*
*
* JM Lustukru
* 13h39
* Ca rappelle le film "36".

Voir en ligne : L’originale de la brève sur le site d’Europe1

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don