• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Communiqué : Les cannabinoïdes peuvent soulager plus de 276 000 patients, le...  25 mai

    A la suite de l’intervention de Madame la Ministre Agnès Buzyn ce jeudi 24 mai 2018, trois des principales associations françaises engagées pour une évolution des lois en matière de drogues...

    8èmes journées nationales de la Fédération Addiction  16 avril

    En tant qu’association en faveur d’une meilleure politique de gestion des drogues, NORML France est affiliée depuis plusieurs années à la Fédération Addiction, ceci nous permet de faire entendre le...

    Pétition – Cannabis : L’amende ne changera rien, il faut réguler d’urgence...  25 mars

    Le 17 mars 2018, NORML France a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel MACRON, Président de la République, et de Nicole BELLOUBET, Ministre de la Justice. Une semaine plus tard, ce texte a déjà...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Sans titre  25 mai

    Quelques jours avant la conférence internationale de l’UFCM à Paris qui aura lieu en Sorbonne, à la Faculté de Médecine, Madame la Ministre Agnès Buzyn ce 24 mai, trois des principales associations...

    Bulletin IACM du 20 Mai 2018  22 mai

    Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales Les Zimbabwéens peuvent maintenant demander des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales...

    Bulletin IACM du 09 Mai 2018  11 mai

    Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés Dans une étude portant sur 3299 patients brûlés, l’usage de cannabis était associé à une mortalité plus faible et à des...

Menu

Accueil > Paroles Libres

Eradiquer la mafia Lepeniste

par Punkafro

Nous ne pouvons qu’être inquiets de l’escalade meurtrière à l’oeuvre, en particulier à Marseille, mais aussi dans d’autres cités de France où la situation sociale et économique fait le lit de l’économie parallèle autour du trafic de drogues. Des exécutions armés aux lynchages et intimidations, c’est un nouveau palier qui vient d’être franchit depuis quelques mois.

Une autre surenchère nous inquiètent tout autant, celle des mots et certaines idées. Cette fuite en avant risque de mener à la catastrophe, si de telles inepties populistes et réactionnaires venaient à réaliser. A-t-on vu le trafic de drogues diminuer en Iran et en Chine, dans quelconques états des USA qui maintient la peine capitale ? Ces états où la peine de mort existe sont-ils moins confrontés à la violence issue du trafic de drogues illicites ?

Il faut le dire avec force : Les discours simplistes ne peuvent apporter de solutions à long terme justes et efficaces au phénomène des drogues, notamment parce que ces idées ne s’attaquent pas à la racine du problème. Ce n’est pas en rétablissant la peine de mort en France que l’on diminuera l’attrait et les bénéfices qui découlent d’une implication dans le trafic. De nombreuses études démontrent la corrélation entre la pauvreté et le trafic : pour éradiquer le trafic, il faut d’abord éradiquer la pauvreté !

Car il n’existe pas, dans l’histoire de l’humanité, de société sans drogue. Il n’existe pas d’endroits dans le monde, où les drogues seraient totalement sous contrôle, et où le trafic serait totalement éradiqué.

Même à Singapoure ou au Bhoutan - le pays du bonheur intégral-, il existe des toxicomanes, des gens "accros", des drogués dépendants y compris "à la quête du bonheur harmonieux"... Il faut bien qu’ils se fournissent quelque part !

Pire, il n’y a pas une prison dans le monde où la situation soit à ce niveau totalement sous contrôle, sauf à penser que la politique de gestion d’un établissement pénitentiaire tolère à la marge, le trafic et la consommation de substances illicites pour mieux prévenir les risques de protestation liée aux conditions de vie carcérale.

Si l’on veut rétablir la peine de mort pour les trafiquants, n’est-il pas plus logique de commencer par réussir à éradiquer la consommation de drogues en prison ! Défenseurs de l’inhumanité, soyez un peu sérieux et cohérents.

Nous défendons une autre option politique. Pour nous, membres du collectif Cannabis Sans Frontières, la seule politique recevable est basée sur une régulation tolérante de la consommation de drogues. Si les drogues, selon leur toxicité scientifiquement reconnue, étaient produites, distribuées et consommées dans des cadres règlementaires distincts et adaptés, tautologiquement le trafic de stupéfiants n’existerait pas.

Tant que le système prohibitionniste, mis en place en 1961, dont on célèbre cette année le cinquantième anniversaire, lorsque USA et URSS s’accordaient comme larron en foire pour "éradiquer la drogue", il n’y aura pas de solutions globales équilibrées pour résoudre ce phénomène.

Tous ces assassinats sauvages sont des drames affreux, que nous condamnons. Mais comme trop souvent, c’est lorsque la catastrophe devient monstrueuse que les médias et quelques suces-sang comme la fille héritière de l’affront national sortent de leur léthargie pour reprendre en choeur la petite musique militaro-sécuritaire, et étouffer les problèmes avec leurs propos démagogiques plutôt que de chercher à en comprendre les causes réelles !

Il est évident que la vie des cités et des quartiers sensibles ne fait la Une des journaux que s’il y a du soufre, du sang et de la casse... C’est presque devenu un leitmotiv que d’évoquer les "caillassages" ou les "opérations policières coup de poing", pour signaler l’existence des gens qui habitent ces endroits où s’entassent les "laissés pour compte".

Marine Le Pen est sans le dire une apôtre du modèle états-unien qui s’est imposé depuis plusieurs décennies en matière de lutte anti-drogues, une politique qui est en échec patent.

No pasaran !

+ d’infos :

http://cannabissansfrontieres.org/le-fascisme-ne-passera-pas,346.html

Manifeste des drogués de la vie et de l’amour des drogues

Ce texte est un détournement du manifeste d’un groupe fasciste qui prône des idées racistes et xénophobes pour attirer la jeunesse et lui transmettre la haine et le repli communautaire. Ce contrefeu a pour objectif de rassembler dans un mouvement unitaire et fraternel, toutes les forces qui s’opposent au racisme et à la xénophobie.

Pour en finir avec la prohibition bête et méchante, coûteuse et contreproductive, une politique raciste que nous combattons jusqu’à sa mise à mort, adhérez maintenant au collectif Cannabis Sans Frontières.

Pour l’éradication de la mafia lepeniste, rejoignez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. giu

    la mafia lepéniste existe c’est un fait. il faut s’en préoccuper c’est incontestable mais il faut aussi analyser ce qui a fait son lit et c’est là dessus qu’il faut s’exciter en priorité, enfin je pense

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don