• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Les yeux dans les verts : Le CBD au travers de la Coupe du Monde...  29 juillet

    Depuis la Coupe du Monde de 1970 (3eme étoile du tee-shirt Brésilien), les pays vainqueurs du championnat de la FIFA observent une croissance économique après leur victoire. En ce jour, les Français...

    Formation NORML France #1, session 1 – Compte-Rendu  28 juillet

    Suite à la formation “prototype” qui a pris place ce printemps à Clisson en Loire-Atlantique, NORML France a repensé toute l’organisation logistique et pédagogique et décidé d’organiser à l’avenir ses...

    Française des Jeux : De la réhabilitation des gueules cassées à la nécessaire...  22 juillet

    NORML France s’exprime rarement sur les questions de l’orientation de la politique gouvernementale en matière de santé publique et budgétaire. Et pour cause, l’association ne bénéficie pour le moment...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 14 Août 2018  15 août

    IACM: La revue “Cannabis and Cannabinoid Research” fera une transition vers une publication hybride La revue Cannabis et Cannabinoid Research, partenaire de l’IACM, fera une transition vers un...

    Bulletin IACM du 31 Juillet 2018  7 août

    IACM: Nomination des Ambassadeurs de l’IACM Nous avons établi un réseau plus large qui travaillera à l’unité pour atteindre les objectifs cités dans les statuts des ambassadeurs qui se trouvent dans...

    Bulletin IACM du 29 Juillet 2018  7 août

    Suisse: Le gouvernement a l’intention de faciliter l’accès à l’usage médical du cannabis La Suisse autorise le cannabis de faible puissance avec des concentrations de THC pouvant atteindre jusqu’à 1%,...

Menu

Accueil > Communiqués

Communiqué N°40 : Un vote preuve d’une inconséquence coupable.

L’erreur peut être humaine mais perséverer est pire que diabolique

Comme il fallait s’y attendre, le Grand Conseil du Canton du Valais a refusé la grâce demandée par l’avocat de Bernard Rappaz.

Ce dernier a commencé fin mars 2010 une grève de la faim pour obtenir la révision de son procès, dans une démarche radicale, mais compréhensible, puisque malgré ses efforts, personne ne voulait l’entendre.

Communiqué à télécharger

Pourtant, une révision de son procès aurait été parfaitement normale, parce que regrouper dans un même acte d’accusation des éléments aussi disparates qu’une gifle à sa belle fille, la possession de stocks de cannabis récemment interdit mais cultivé légalement, les infractions routières, etc, afin, dans une sorte de jugement forfaitaire, d’arriver à une peine d’emprisonnement particulièrement lourde, n’honorait pas la justice valaisane.

Lorsqu’on compare cette peine excessive, à l’extrême légèreté de celle de la co-gérante de la société Valchanvre, on croit percevoir qu’un quasi délit de faciès a présidé aux décisions du jury, plus qu’un manquement aux nouvelles lois en vigueur.

En s’obstinant dans une voie revancharde plus que légaliste, la justice du Valais ou ce qui en tient lieu, a, sciemment ou non, envenimé une situation qu’elle avait contribué à créer et qui visiblement maintenant la dépasse.

Car la notion de grâce n’est apparue que lorsque l’état de santé de Bernard Rappaz s’est suffisamment détérioré pour nécessiter une remise en forme, si on peut dire, afin de pouvoir supporter un nouveau procès, équitable cette fois ci, qui est sa seule vraie revendication.

Il parait invraisemblable qu’aucun conseiller clairvoyant n’ait alerté les politiques sur les conséquences désastreuses de leur entêtement. En se drapant dans leur pseudo vertu, ils contribuent à modeler la statue d’un martyr du chanvre, sorte de quasi Gandhi du cannabis. Cela lui donne même une importance internationale qu’il n’avait pas, loin de là. C’est pourquoi ils ne peuvent qu’invoquer des arguments spécieux, du type "on ne peut céder au chantage", alors que c’est eux mêmes qui ont fabriqué cette situation, en ne voulant pas répondre banalement, en temps voulu, aux explications demandées par Bernard Rappaz sur les attendus du procès.

Bien évidemment il leur devient de plus en plus difficile de se déjuger.

Néanmoins, il faudrait qu’ils aient maintenant le courage de le faire très rapidement. La mort d’un homme qui ne demandait au départ qu’un jugement impartial risque de les embarrasser beaucoup plus encore. En faisant rentrer le Valais et sa justice politique dans le club des pays totalitaristes, ils n’honorent guère au passage la Confédération Helvétique. Ce n’est pas en déplaçant le problème avec mauvaise foi, qu’ils pourront longtemps arriver à se justifier aux yeux du monde qu’ils ont, malgré eux, alerté par le résultat de leur vote preuve de l’inconséquence coupable qu’ils ont montré tout au long de cette affaire.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don