• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

    Bulletin ENCOD 144  1er novembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE Novembre 2017 La situation du cannabis en Italie est très confuse, en bonne partie parce que les discussions autour d'une possible...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 13 Janvier 2018  15 janvier

    États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État Le 4 janvier, le Département américain de la...

    Bulletin IACM du 02 Janvier 2018  9 janvier

    Science/Homme: Le cannabis peut ralentir l’inflammation du cerveau chez les patients infectés par le VIH et peut maintenir les performances cognitives Selon une nouvelle étude de l’Université du...

    Bulletin IACM du 18 Décembre 2017  26 décembre 2017

    Science/Homme: Les États américains ayant légalisé le cannabis à usage médical ont réduit de 15% leur vente d’alcool La vente d’alcool a diminué dans les États américains qui ont légalisé la consommation...

Menu

Accueil > Communiqués

Communiqué N°33 : POUR LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE BERNARD RAPPAZ

RÉVISION DU PROCÈS, REMISE EN LIBERTÉ, GRÂCE EXCEPTIONNELLE, AMNISTIE PARTIELLE OU TOTALE … D’AUTRES SOLUTIONS EXISTENT POUR UNE VÉRITABLE JUSTICE

POUR LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE BERNARD RAPPAZ

RÉVISION DU PROCÈS,REMISE EN LIBERTÉ, GRÂCE EXCEPTIONNELLE , AMNISTIE PARTIELLE OU TOTALE … D’AUTRES SOLUTIONS EXISTENT POUR UNE VÉRITABLE JUSTICE

Lentement et sûrement, un innocent est mis à mort par la justice du Valais

Il a été condamné injustement à la prison ferme pour 5 ans et 8 mois. Incarcéré le 20 mars 2010, il a immédiatement entamé une grève de la faim pour obtenir une décision concernant sa demande de révision du procès. Depuis plus de 20 jours, Bernard Rappaz a cessé de s’alimenter.

Ce n’est pas la narcodictature de Birmanie, ni le régime des mollahs en Iran, pays d’éliminations par procès simulacres ou incarcérations dans des geôles d’un autre âge. Nous n’évoquons rien de tout cela, puisque nous sommes au cœur de l’Europe, dans l’un des plus vieux états constitués du monde. Nous sommes en Suisse, pays du secret bancaire, de l’horlogerie et du chocolat.

Plus de 20 jours dans un silence médiatique mortuaire, que la gouvernance suisse appréciera, ces deux semaines furent éprouvantes d’inhumanité. Pour combien de jours encore ?

COMMUNIQUE N°33

La Suisse est un pays de receleurs honteux : receleurs de l’argent des trafics d’armes, de drogues, et d’êtres humains. C’est Jean Ziegler, l’un des rares helvètes reconnus pour sauver le peu d’honneur qui reste à cette confédération dévouée aux hommes d’affaires, qui dénonce ce système.

Un vieil adage policier préconise de toujours chercher à qui profite le crime. Donc demandons-nous à qui profite la prohibition ? A qui profite l’économie souterraine ? Dans quelles banques échoue l’argent sale issu des trafics ?

A qui profite l’arrestation d’un paysan ?

La prohibition profite aux organisations criminelles mafieuses qui "blanchissent" l’argent des trafics dans les "respectables" banques suisses, celles-là même qui soutiennent et financent les plus virulents prohibitionnistes, comme Blöcher et compagnie... C’est cela que Bernard Rappaz a entrepris de dénoncer et faire évoluer à la fin des années 90 par son combat politique et paysan, cela qui lui vaut tous ces ennuis judiciaires. Deux poids, deux mesures ? Un partisan de la non-violence, défenseur des libertés, pionnier des alternatives écologiques lourdement condamné, tandis que les fossoyeurs de la démocratie continuent d’avoir pignon sur rue...

La révision de son procès donnerait lieu à la mise en cause de la procédure et des zones troubles qui ont permis la condamnation du « Gandhi du chanvre » à cette peine inacceptable par son importance, lorsque l’on compare aux autres condamnations pour les mêmes délits en Suisse. Sans doute ce nouveau procès permettrait aussi d’observer certains dysfonctionnements, mettant en lumière une justice du « parti pris » coupable, cherchant plutôt pour l’exemple un bouc émissaire expiatoire, une victime de la vindicte judiciaire.
Avec cette lettre, nous protestons fermement contre cet « assassinat politique programmé », puisque pour le moment les autorités n’ont toujours pas répondu à la demande de révision de son procès déposée le 1er février par l’avocat de Bernard Rappaz. Cette révision entrainerait certainement une réponse différente de celle mise en application le 20 mars 2010.

Dans l’attente d’une réaction des autorités helvétiques, une campagne internationale de pression et de « jeûne solidaire » avec Bernard Rappaz se mobilise par soutien à une victime de l’acharnement judiciaire rendu possible par la législation rétrograde, que la Confédération Helvétique a institué en 2001

Voir en ligne : SOUTIEN BERNARD RAPPAZ

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don