• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

    Bulletin ENCOD 144  1er novembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE Novembre 2017 La situation du cannabis en Italie est très confuse, en bonne partie parce que les discussions autour d'une possible...

  • Chanvre & Libertés

    Cannabidiol : la molécule versatile (via Project CBD)  18 février

    L'histoire du cannabidiol ou CBD, ses interactions avec le THC, les découvertes scientifiques qui lui sont propres et la manière dont cette molécule est en train de révolutionner le destin du...

    En 2017, les jeunes de 17 ans consomment moins de cannabis !  7 février

    Les enquêtes ESCAPAD ont été mise en place à partir de l'année 2000 par l'Observatoire Français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en partenariat avec la Direction du service national (DSN). Elles...

    En 2017, les jeunes de 17 ans consomment moins de cannabis !  7 février

    Les enquêtes ESCAPAD ont été mise en place à partir de l'année 2000 par l'Observatoire Français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en partenariat avec la Direction du service national (DSN). Elles...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 11 Février 2018  13 février

    Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à des effets négatifs sur la respiration La consommation de cannabis n’est pas associée à des risques accrus de maladies respiratoires....

    Bulletin IACM du 28 Janvier 2018  29 janvier

    Science/Homme: L’usage du cannabis protège contre les maladies alcooliques du foie L’usage de cannabis protège les consommateurs d’alcool contre les conséquences négatives de celui-ci sur le foie, y...

    Bulletin IACM du 13 Janvier 2018  15 janvier

    États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État Le 4 janvier, le Département américain de la...

Menu

Accueil > Paroles Libres

Question écrite au Premier Ministre

Un sénateur s’inquiète à propos de salle de consommation

Question écrite n° 14994 de M. Jacky Le Menn (Ille-et-Vilaine - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/09/2010 - page 2304

M. Jacky Le Menn appelle l’attention de M. le Premier ministre sur l’intérêt des salles d’injection de drogues sous surveillance médicale pour la prévention, le soin et les démarches de sevrage et d’arrêt des produits.

En effet, cette idée tire toute sa force des expériences positives conduites dans huit pays, dont la Suisse, l’Allemagne, et les Pays-Bas et est appuyée par l’avis favorable de la commission d’experts de l’INSERM. Localement des villes sont prêtes à mettre en œuvre ce nouvel outil de lutte contre les contaminations qui frappent les usagers de drogue.

A Rennes, l’association AIDES, soutenue par la municipalité, gère un centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues qui reçoit près de 300 personnes. Elle voit dans ces salles une nouvelle alternative pour permettre aux usagers de drogue de réduire les risques infectieux.

C’est faire un mauvais procès que d’assimiler ce dispositif à un encouragement à la consommation de drogues. Il s’agit au contraire d’en limiter les risques en créant une « porte d’entrée vers le soin », un espace qui permette de déclencher la prévention, et un endroit d’accueil où l’on puisse recréer du lien social. Ce dispositif participerait d’une chaine d’accès à la prévention jusqu’aux démarches de sevrage et d’arrêt des produits. Rappelons-nous l’année 1987 : la loi sur la vente libre de seringues, puis l’ouverture des programmes d’échange de seringues avaient déjà suscité des débats politiques importants. Pourtant, aujourd’hui, ces mesures ont permis d’afficher une baisse conséquente des contaminations au VIH chez les usagers de drogue. Dans les années 80, environ 80% des usagers de drogues étaient contaminés par le VIH ; grâce à ces mesures ils ne sont plus que 3%.

Il est normal que dans notre pays, la lutte contre le trafic de drogue mobilise l’État dans un effort de tous les instants. Toutefois il lui demande de bien vouloir lui préciser les orientations qui pourraient être adoptées pour que ce qui représente un impératif national ne ferme pas la porte à la création de salles de consommation supervisées qui, en améliorant l’accès aux soins pour des usagers souvent en situation de précarité, les orientent vers des démarches de sevrage tout en protégeant leur santé.

En attente de réponse du Premier ministre En attente d’une réponse ministérielle

+ d’infos :

- le centre d’injection supervisée de Sydney va devenir permanent après 10 ans d’expérimentation

- une étude, rendue publique le 13 septembre, montre que le centre d’injection de Vancouver aide les usagers à arreter les drogues.

Dans l’actualité française, le débat continue :

- Quotidien du Médecin - 2/09/2010 - Interview de Françoise Barré-Sinoussi (prix Nobel de Médecine) et d’Etienne Apaire (ci-joint)

- Libération - 3/09/2010 - Centres d’injection : « Rouvrez le débat, M. Fillon »

- Jade - 3/09/21010 - Les salles de consommation de drogues, le point de vue de Fabien Robert, Maire Adjoint de Bordeaux

- France Inter - 5/09/2010 - Interception - Shoots sous controle

- 20 minutes - 6/09/2010 - Marseille tient bon sur les salles de shoot

- LePoint.fr - 7/09/2010 -Vers une mission parlementaire sur les "salles de shoot"

- Canal Plus - 10/09/2010 : L’Edition Spéciale : Salle de shoot

- Asud.org - 12/09/2010 - Un pas en avant, 20 ans en arrière

- France Culture - le 13/09/2010 - Emission du grain à moudre - Drogue : les centres d’injection supervisés sont-ils vraiment "ni utiles, ni souhaitables" ?

- France 5 - 13/09/2010 - Le Magazine de la santé - Le coup de gueule du Pr William Lovenstein

Voir en ligne : Création de salles d’injection de drogues sous surveillance médicale

Cannabis Sans Frontières propose de s’adresser directement à Nicolas Sarkozy - Palais de l’Elysée, et de lui soumettre un projet plus ambitieux, conforme aux engagements internationaux : la distribution d’héroïne sous contrôle médicale pour en finir avec toutes les violences liées au trafic.

A ce sujet, il y a ce très bon article qui date de 2001, dont la pertinence raisonne davantage aujourd’hui : Légalisons l’héroïne, elle deviendra inoffensive

http://cannabis.free.fr/analyses/guardian_legalise.html

- (Extrait)

"A Liverpool, au début des années 90, grâce à une autorisation spéciale du ministère de l’Intérieur, le Dr John Marks a pu prescrire de l’héroïne à des toxicomanes. La police a constaté une diminution de 96 % des crimes parmi son groupe de patients. Les décès dus au HIV transmis par les seringues et aux overdoses sont tombés à zéro. Mais le projet a dû s’arrêter sous la pression acharnée du gouvernement. En dix ans de travail, le Dr Marks n’avait perdu aucun patient. Deux ans après la fin du projet, 41 d’entre eux étaient morts."

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don