Menu

Accueil > Campagnes

Bilan 2010 / Projets 2011 du Collectif Cannabis Sans Frontières

RAPPORT D’ACTIVITES 2010

Rapport moral :

2011 débute, autant en profiter pour tirer un bilan des activités du collectif Cannabis Sans Frontières durant l’année qui vient de se terminer.

L’implication importante dans l’affaire Bernard Rappaz, chanvrier suisse incarcéré le 20 mars 2010, a monopolisé les forces des principaux piliers du collectif, repoussant certains projets : cannabis medical cup, lancement d’études (collecte d’échantillons,...), boutique, etc.

Ces projets n’ont pas été développés au-delà de l’idée, ni pris en charge par d’autres sympathisants du collectif, faute de temps ou de motivation pour le faire.

En effet, la sphère associative est importante, mais elle a ses limites : celles de l’engagement des personnes. Et également des moyens (techniques et financiers) dont le collectif dispose pour obtenir des résultats. Soutenir efficacement Bernard Rappaz, revenait à mettre en veilleuse d’autres actions, chacun ayant en plus des occupations annexes.

La cellule de soutien à Bernard Rappaz s’est débattue pour organiser une assistance la plus constructive possible, malgré de nombreuses difficultés, tout au long de cette période de son combat.

CSF a été le principal moteur du Comité International de Soutien à Bernard Rappaz ayant difficielement réussi à rassembler au 100ème jour de sa grève de la faim, quelques figures morales, reconnues pour leur engagement, autour d’un appel lancé par Jean Ziegler et soutenu par Dany Cohn Bendit et José Bové. Cet appel a recueilli ensuite de nombreuses autres signatures (Stéphane Hessel, Danielle Mitterrand, Dr Lester Grinspoon, Ben Dronkers, etc).

La conférence de presse organisée au Club suisse de la Presse à Genève, le 17 Décembre, a permis de remettre en perspective la problématique d’une grève de la faim comme ultime moyen de protestation, tout en pointant une forme de « justice déloyale », et de rappeler quelques principes fondamentaux.
Cependant, cette action solidaire a provoqué de nombreux contacts, y compris via les plateformes des réseaux sociaux Facebook/Twitter, ce qui permet d’étendre l’impact de l’engagement de CSF.

Un des points négatifs, ayant eu quelques conséquences délétères sur le collectif CSF, concerne le fonctionnement quasi quotidien du Blog Vidéo du LeNouveau20h. Entre les altercations interpersonnelles sur le « chat » et un investissement humain en déclin, l’expérience est terminée pour le moment. Le BV permettait un lien régulier et important entre des membres éparpillés géographiquement, et, grâce aux archives, de faciliter les échanges d’information. Le « chat » aurait dû favoriser aussi ces échanges. Cependant, le BV du collectif CSF reste activé, et continue à l’occasion de diffuser, notamment pour retransmettre en direct des événements importants.

Un autre point négatif, qui affecte gravement les possibilités d’action du collectif, concerne la désaffection des « universités saisonnières ». Cette situation peut donner l’impression d’absence de dynamique.

Même si les NTIC (skype, emails, etc) permettent des échanges constructifs, notamment pour les aspects rédactionnels, rien ne peut efficacement remplacer les rencontres directes qui renforcent la cohérence et les liens entre les individus.

Il faut reconnaître aussi que les difficultés financières (le collectif CSF ne peut rembourser les frais engagés), tout comme le manque de temps libre (se mobiliser 2 ou 3 jours de suite), expliquent en grande partie cette désaffection, même si ces Universités saisonnières sont programmées à l’avance sur un week-end. Une sorte de décentralisation a été tentée mais sans succès. Les membres actifs et les sympathisants du collectif sont bien trop éparpillés.

Cependant, plusieurs actions importantes ont été organisées, avec un succès parfois relatif, comme celle coordonnée par l’ENCOD, le 4 mars, « les lois antidrogues sont plus dangereuses que les drogues elles-mêmes » dénonçant le recours à la peine de mort dans 32 pays pour les crimes réels ou supposés liés aux drogues.

Avec un bon impact, le collectif CSF a rejoint le comité ad’hoc pour l’organisation de la Marche Mondiale du Cannabis le samedi 8 mai, marquant ainsi le premier anniversaire du collectif : environ 2000 personnes, pendant 4 heures sur la Place de la Bastille pour scander les slogans « moins de police, plus de cannabis », « halte à la répression, plus de prévention », « à bas la prohibition, vive la légalisation », etc.

La vague d’apéro géants ayant défrayé la chronique n’aura pas profité au lancement de « cann’apéro ». Celui du 4 juillet, a été interdit par la préfecture de Police de Paris, et celui du 4 août a eu lieu en catimini !

Nous avons aussi participé activement à la mobilisation rituelle marquant « l’appel du 18 joint », cette année menacé d’interdiction par le Préfet de Police.

Il faut également souligner une bonne participation du collectif aux diverses manifestations organisées par nos partenaires. Comme à Lyon, lors des conférences du CIRC-Lyon, aux Egus, aux Journées Nationales de la RdR, et proposé des tables de presse lors de manifestations où, chaque fois, les rencontres et les réactions sont positives, mais rarement suivies de réel engagement. Tout cela nous a permis de confronter nos positions avec d’autres organisations.

Une nouvelle importante relative à nos actions cette année est l’audition de notre collectif par Daniel Vaillant, à l’Assemblée Nationale. Notre délégation aura obtenu un engagement de l’ancien ministre de l’intérieur pour que la question de l’accès au cannabis thérapeutique par des personnes gravement malades soient une priorité... A suivre.

Par ailleurs le projet d’édition d’un journal francophone, gratuit, exclusivement consacré au cannabis, comme ceux qui existent en Allemagne, Pologne, Tchéquie, Ukraine, est actuellement en cours de réalisation en tandem avec la Suisse. Cette proposition en avait été proposé à CSF pendant les rencontres d’été, et le challenge avait paru intéressant à relever, bien que cela nécessite un assez gros travail de mise en route.

Conclusion : Les « grands projets » évoqués en début d’année ont, certes, temporairement été occultés, les échanges inter-personnels et l’inter-connexion des idées et des actions se sont un peu distendus, mais le constat est que le collectif CSF continue d’exister et d’avancer. Le site CSF en est la vitrine active et sa mise à jour régulière permet de vérifier que notre site s’affirme très convenablement.

Mais cette deuxième année d’existence, essentiellement consacrée à une seule cause a permis aussi de se rendre compte des faiblesses du collectif qu’il faut maintenant essayer de structurer pour une meilleure efficacité.

Rapport financier :

Les mouvements financiers sur le compte des “Amis de CSF“ sont quasiment nuls. Ce qui est facilement explicable par le manque de rentrée financière.
En ce moment le compte est créditeur de la somme de : 890 euros.

Au débit demeure une dette contractée en mai 2009 auprès de l’imprimeur des affiches pour la campagne européenne... 3000 euros restent à trouver !

Autre constat désolant, les projections d’une campagne d’adhésions massives restent à accomplir, mais cela nécessiterait une implication renforcée de tous les membres. Seul le nombre d’adhérents permettra de mieux faire prendre en compte notre combat et de mieux le faire reconnaître.

---------------------

PERSPECTIVES 2011

Cette année, la troisième, devrait s’articuler sur plusieurs axes :

- Fonctionnement : 2010 a démontré la nécessité d’une véritable politique d’adhésions, d’abord pour recueillir des fonds mêmes modestes et surtout renforcer l’impact de notre communication via ce réseau d’adhérents.

De même, il devient urgent d’établir un fichier raisonné des contacts (adhérents, sympathisants, organisations, partenaires) qui permettrait de mieux connaître les compétences/spécificités de chacun, et d’utiliser la répartition géographique pour améliorer l’impact de notre organisation.

- Communication : La remise à jour des fonctionnalités et de l’aspect graphique du site web reste d’actualité. Ce site joue bien son rôle de portail d’information, mais pour le moment il ne permet pas vraiment une interactivité externe qui serait certainement intéressante.

Pour ce qui concerne le Blog Video, une émission régulière et des diffusions programmées permettraient de relancer la visibilité de nos propositions. Mais cela nécessite une implication forte et régulière de plusieurs personnes pour que ce soit viable à long terme. Ne serait-ce que pour diversifier l’approche de l’actualité et de la diffusion. Pour le moment aucune équipe ne s’est reconstituer. Il est vrai que, dans la durée, les contingences sont un peu lourdes. Une idée germe pourtant, une sorte de bimensuel, ou de mensuel vidéo, « Cannal Bis » qui permettrait de mettre l’accent sur tel ou tel point d’actualité, toujours bien sûr dans la logique d’une “information libre et non faussée“, et mettant en évidence que “la guerre anti drogue engendre plus de dégâts que les drogues elles-mêmes“, ce qui illustre bien aussi les limites et les conséquences du libéralisme économique.

- Boutique de produits dérivés : Il serait temps d’activer plus concrètement cet aspect pour nos actions : on se fait connaître tout en développant nos ressources financières. Avec une boutique, nous renforçons notre impact. On va donc constituer un (petit) stock de matériel reproduisant le logo du Collectif CSF : Tshirts, badges, autocollants...

Aux côtés de formulaire d’adhésion, de notre charte d’engagements, de notre déclaration générale et du manifeste, ce matériel permettrait aussi de compléter les tables d’information sur des “événements“. Cette forme de communication transversale est toujours positive et on peut raisonnablement espérer rentrer dans les frais de fabrication et glaner quelques centaines d’euros bien utiles à notre budget.

- Participation : Il est important d’être présent aux diverses réunions, voir même aux salons et réunions publiques, qui permettent d’aborder nos revendications. Le Collectif CSF continuera à assister, collaborer, s’engager le plus possible, ce qui permet des échanges et d’être au fait des démarches en cours.

- Actions évènementielles : le Collectif CSF continuera de coopérer pour l’organisation de la Marche mondiale du cannabis, prévue le 7 Mai (partout en France), et le 14 mai à Paris (10ème édition), tout comme il sera aussi présent pour le rituel 18 Joint. Tout en se réservant la possibilité de manifestations ponctuelles dictées par l’actualité, notamment celles qui auront lieu dans le cadre du 50ème anniversaire de la convention unique de 1961.

Pour le plus long terme, la mise en forme d’une cannabis medical cup n’est pas abandonnée. Il faut approfondir les premières pistes de travail et surtout contourner les difficultés.

Enfin, notre collectif doit conserver sa motivation pour l’organisation d’un référendum européen qui pourrait permettre, dans le meilleur des cas un débouché politique positif. Mais la mise en place est excessivement lourde, et ne peut se concevoir sans d’autres participations, et quelques ressources financières permettant d’assurer cette action collective.

Dans la prolongation du débat sur l’instauration de salles de consommation sécurisée, il serait intéressant d’en exporter le concept pour le cannabis. Là encore, de nombreux aspects doivent être examinés et résolus mais l’idée doit pouvoir se réaliser.

POST SCRIPTUM : Toutes les actions du collectif CSF sont ouvertes, tous ces projets ne sont pas fixés dans le marbre et peuvent s’enrichir de demandes variées. Toutefois, il est utile de rappeler que plus nous serons nombreux et mieux organisés, plus ils pourront facilement aboutir.

Enfin, rappelons que la lutte contre la prohibition est un long travail de fourmis obstinées, sans trop de moyens, et que le résultat de ces actions met du temps à apparaître, ce qui ne doit en rien nous décourager.

Et pour faire face à nos besoins criants quelques milliers de chèques de 5 ou 10 € suffiraient... A faire le bonheur d’une plante qui mérite qu’on l’arrose pour en cueillir les fleurs avant 2012 !

************ BULLETIN D’ADHESION - Les Amis de CSF ************

NOM :

PRENOM :

ADRESSE :

CONTACT ( Tel, mail, MSN, Skype, URL)

J’adhère à l’association Les Amis de CSF .

( ) Membre honoraire : 0 euro

( ) Membre actif : 10 euros et +

( ) Membre bienfaiteur : 50 euros et +

- Centres d’intérêts :

- Idées / Projets :

- Motivations :

******************

Envoyez votre chèque à l’adresse suivante : Les amis de CSF 38, rue Keller 75011 PARIS

Chèque à l’ordre : "LES AMIS DE CSF")."

Par virement :

Compte : LES AMIS DE CSF

Banque : CREDITCOOP - GARE DE L’EST

IBAN / FR76 4255 900 0341 0200 1701 161

Ou par le compte Paypal.

Nous vous remercions d’avance pour votre soutien.

Pour toute information, contactez :

CSF c/o Lady Long Solo 38, rue Keller 75011 PARIS

| contact@cannabissansfrontieres.org |

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don