• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

    Bulletin ENCOD 144  1er novembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE Novembre 2017 La situation du cannabis en Italie est très confuse, en bonne partie parce que les discussions autour d'une possible...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 13 Janvier 2018  15 janvier

    États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État Le 4 janvier, le Département américain de la...

    Bulletin IACM du 02 Janvier 2018  9 janvier

    Science/Homme: Le cannabis peut ralentir l’inflammation du cerveau chez les patients infectés par le VIH et peut maintenir les performances cognitives Selon une nouvelle étude de l’Université du...

    Bulletin IACM du 18 Décembre 2017  26 décembre 2017

    Science/Homme: Les États américains ayant légalisé le cannabis à usage médical ont réduit de 15% leur vente d’alcool La vente d’alcool a diminué dans les États américains qui ont légalisé la consommation...

Menu

Accueil > Paroles Libres

APPEL A UN SOUTIEN INTERNATIONAL POUR LA LIBERATION DE BERNARD RAPPAZ

Après de longues négociations avec les autorités suisses, Bernard Rappaz doit effectuer une peine de 5 ans et 8 mois de prison pour le développement de son commerce de chanvre thérapeutique, textile, etc...

Enquête à charge, procès à charge, jugement inéquitable (la co-gérante écope d’une peine inférieure) pour des chefs d’accusation hallucinants (Accusé de blanchiment d’argent) pour un militant du chanvre, (comme Marc Emery), et ce alors qu’il a toujours voulu respecter la législation de son pays et des cantons suisses.

Il est un bouc émissaire, l’homme à abattre.

Non violent par conviction profonde et depuis toujours ; pour exprimer son désaccord et obtenir une révision de son procès (dont la demande tarde à trouver une réponse des autorités suisses), il entame une nouvelle grève de la faim, à 57 ans.

Au bout d’une cinquantaine de jours, il a été hospitalisé et on lui a accordé une permission spéciale de 2 semaines pendant lesquelles il a pu reprendre un peu de force, mais pas récupérer toute l’énergie dépensée dans son bras de fer avec les autorités.

Ces mêmes autorités qui n’ont pas attendues l’issue des deux semaines, et qui l’ont renvoyé poursuivre sa peine, tout en sachant qu’il reprendrait sa grève de la faim, l’appellent hypocritement comme pour s’en laver les mains, à s’alimenter.

Cette affaire est étouffée par de nombreux lobbys peu scrupuleux, qui mettent la pression sur l’état et la presse pour que ça ne s’ébruite pas trop.


APPEL A UN SOUTIEN INTERNATIONAL POUR LA LIBERATION DE BERNARD RAPPAZ

Site de soutien : http://supportrappaz.org

Pour compléter :
- http://cannabisansfrontieres.org
- http://www.24heures.ch/actu/suisse/chantage-bernard-rappaz-ne-prend-2010-05-21

Son blog :
- http://rappazbernard.romandie.com/


VERSION ANGLAISE / ENGLISH VERSION


 

Swiss hemp activist Bernard Rappaz was sentenced to 5 years and 8 months in prison after a biased trial, which included the spectacle of the prosecution hurling accusations ranging from violations of federal anti-narcotic laws and money laundering to traffic violations. After a 50-day hunger strike to obtain a federal review of his trial, Rappaz was released and put under house arrest, and then re-incarcerated. He has restarted his hunger strike. Further demonstrating the fact that Rappaz has been unfairly targeted, his business partner only received a prison sentence, which was then reduced to parole, and a small fine. Have the Swiss authorities sentenced Rappaz to death ?

After long negotiations with the Swiss authorities, Bernard Rappaz must serve a prison term of 5 years and 8 month for the cultivation and trade of hemp for therapeutic purposes, textile, etc.

Unfair trial and investigation, disproportionate sentencing (his business partner received less punishment) outrageous and fallacious charges (accused of money laundering) for a hemp activist, (like Marc Emery), and this, although he always wanted to respect the laws of his country and of the swiss districts (cantons).

He is a scapegoat, a targeted man.

Long committed to nonviolence, Rappaz has begun a hunger strike to express his dissent and demand a review of his case (to which Swiss authorities took a long time to respond.) He is doing this at age 57.

After fifty days, he had to be hospitalized and was subsequently granted 2-week probation during which he was able to recover some of his strength, but not all of the energy that he had spent in his conflict with authorities.

These same authorities, who did not respect the two-week probation and who have sent him back to continue his sentence, while fully aware that he would restart his hunger strike, have hypocritically called for him to eat in an attempt to wash their hands of the situation.

Reporting on this affair has been stifled by the many unscrupulous lobbies which pressure the state and the press to keep quiet about the case.

INTERNATIONAL CALL TO SUPPORT BERNARD RAPPAZ’S RELEASED

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don