Menu

Accueil > Actualités > Actualités internationales

Paradoxes de l’Agence anti-drogues Sud-Africaine

En Afrique du Sud, la CDA, l’agence de lutte contre les toxicomanies homologue de la MILD&CA, vient de franchir un tabou qui reste bien ancré en France.

L’Afrique du Sud post-apartheid a de nombreux défis à relever, notamment le taux d’homicides qui est un des plus élevé du monde, une violence qui est aussi souvent le corollaire d’un autre phénomène tout aussi grave, l’alcoolisme.

Dans un document diffusé publiquement pour décrire la mission et les programmes d’actions de la CDA, notre ami André du Plessis a jubilé très fort en lisant cette page du document qu’il diffuse : Selon le CDA, "la consommation de cannabis est moins dommageable pour la santé que l’alcool et bien d’autres substances. Il serait bon que la politique menée reflète cette réalité".

JPEG

Cette information est à mettre dans la lignée des déclarations du Président US, Barack Obama qui avait déclaré dans une interview "Je ne pense pas que fumer du cannabis soit plus dangereux que l’alcool".

Cette vérité qui se vérifie dans la réalité commence à faire son chemin dans la tête des certains responsables politiques qui ne veulent plus jouer les hypocrites.

Voir en ligne : Pour visiter le site de l’agence anti-drogues Sud-africaine

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don