• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    Communiqué : Les cannabinoïdes peuvent soulager plus de 276 000 patients, le...  25 mai

    A la suite de l’intervention de Madame la Ministre Agnès Buzyn ce jeudi 24 mai 2018, trois des principales associations françaises engagées pour une évolution des lois en matière de drogues...

    8èmes journées nationales de la Fédération Addiction  16 avril

    En tant qu’association en faveur d’une meilleure politique de gestion des drogues, NORML France est affiliée depuis plusieurs années à la Fédération Addiction, ceci nous permet de faire entendre le...

    Pétition – Cannabis : L’amende ne changera rien, il faut réguler d’urgence...  25 mars

    Le 17 mars 2018, NORML France a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel MACRON, Président de la République, et de Nicole BELLOUBET, Ministre de la Justice. Une semaine plus tard, ce texte a déjà...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Sans titre  25 mai

    Quelques jours avant la conférence internationale de l’UFCM à Paris qui aura lieu en Sorbonne, à la Faculté de Médecine, Madame la Ministre Agnès Buzyn ce 24 mai, trois des principales associations...

    Bulletin IACM du 20 Mai 2018  22 mai

    Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales Les Zimbabwéens peuvent maintenant demander des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales...

    Bulletin IACM du 09 Mai 2018  11 mai

    Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés Dans une étude portant sur 3299 patients brûlés, l’usage de cannabis était associé à une mortalité plus faible et à des...

Menu

Accueil > Actualités

L’Argentine dépénalise l’usage du cannabis

AFP | 25.08.09 | 23h31


Argentine : dépénalisation de la possession de marijuana pour usage personnel

"Les actions privées des hommes qui ne portent nullement préjudice à l’ordre et à la morale publiques, ni ne nuisent à un tiers, ne tombent pas sous l’autorité des magistrats", a ajouté la Cour en citant la Constitution argentine, selon le texte.

Le tribunal a ainsi jugé anticonstitutionnelles les peines encourues jusqu’ici par les consommateurs adultes, lorsqu’ils ne mettent pas en danger des tiers.

La Cour a toutefois appelé "tous les pouvoirs publics à renforcer la politique de lutte contre le trafic de stupéfiants" et à prendre "des mesures préventives et de dissuasion, basées sur l’information et l’éducation, ayant pour priorité les groupes les plus vulnérables".

Le gouvernement a soutenu cette dépénalisation.

"La politique répressive n’est pas parvenue à éliminer un seul hectare de culture nulle part au monde, ni à démanteler un seul réseau de distribution et de trafic de drogue", a déclaré le chef du gouvernement, Anibal Fernandez, avant le verdict.

M. Fernandez a cependant souligné que le gouvernement poursuivrait une lutte "sans pitié contre le trafic de drogues".

La Cour était appelée à se prononcer sur la condamnation de cinq jeunes arrêtés par la police début 2006, alors que chacun d’eux n’avait qu’entre un et trois joints de marijuana dans les poches.

Ce jugement marque un changement de cap dans la jurisprudence argentine, qui depuis 1990 pénalisait tous les consommateurs de drogues, y compris lorsqu’ils étaient en possession de petites quantités.

Ces dernières années, toutefois, plusieurs tribunaux avaient préféré soumettre à un traitement médical les personnes condamnées pour possession de marijuana et de cocaïne.

Dans un pays catholique à 91%, l’Eglise, en revanche, a marqué sa désapprobation.

"Il faut faire obstacle à l’accès et à la consommation de drogue et non les faciliter", a déclaré l’évêque Jorge Lozano. "Cet arrêt peut laisser penser que tout va bien. C’est un message ambigu et nuisible", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient quatre jours après que le Mexique eut annoncé une dépénalisation plus large de l’usage des drogues.

En vertu d’une nouvelle loi, la justice mexicaine ne poursuivra plus les consommateurs détenant moins de 5 grammes de marijuana, un demi-gramme de cocaïne, deux grammes d’opium ou 50 milligrammes d’héroïne. Ils devront toutefois se soumettre à un traitement médical.

Voir en ligne : Brève AFP publiée sur le site Le Monde.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don