Menu

Accueil > Actualités > Actualités internationales

Israël : la police veut réexaminer la question de l’usage du cannabis

Israël : la police veut réexaminer la question de l’usage du cannabis

20.000 personnes possèdent une autorisation médicale pour consommer de la marijuana

Yohanan Danino, le chef de la police israélienne, a convoqué un comité chargé de réexaminer la question de la marijuana en Israël, rapporte le quotidien israélien Haaretz mercredi.

Selon Danino, il fallait "reconsidérer la question des fumeurs de cannabis" en réponse à la requête conjointe du parti national religieux Foyer Juif (Bait HaYehudi, NDLR) et du politicien et journaliste Yinon Magal, formulée il y a deux semaines.

Yohanan Danino a ainsi conseillé à Magal de former une équipe d’experts qui revisiterait les politiques d’arrestations, d’ouvertures de fichiers ainsi que les recherches liées aux consommateurs de marijuana.

Le général-major Meni Yitzhaki a, par ailleurs, été nommé à la tête de cette équipe qui sera également chargée d’étudier - à titre comparatif - l’usage médical du cannabis et son utilisation dans les autres pays.

"De plus en plus d’Israéliens se disent favorables à la légalisation du cannabis, même si pendant longtemps la police a refusé", a expliqué Danino.

"Aujourd’hui, les nouveau députés de la Knesset (parlement israélien, NDLR) me demandent quelle est la position de la police", a-t-il ajouté il y a quelques semaines.
20.000 consommateurs de "marijuana médicale"

"Il y a quelques années, le nombre de personnes qui étaient autorisées à consommer de la marijuana pour des raisons médicales s’élevait à plusieurs centaines (…) aujourd’hui, ils sont plus de 20.000 à en avoir la permission" a encore déclaré le chef de la police israélienne.

"L’Autorité anti-drogue et le ministère de la Justice, sont les mieux placés pour étudier la politique de sanctions et nous attendons actuellement que le nouveau ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, prenne ses fonctions", a de son côté affirmé le directeur du bureau anti-drogue, Eitan Gorni.

"L’objectif aujourd’hui, est de réexaminer l’application de la loi dans tous ses aspects. C’est un enjeu majeur qui implique de nombreuses répercussions", a conclu Gorni.

Sous le mandat de Yohanan Danino, qui prendra fin dans les prochains mois, la police a fermement appliqué les lois de restriction contre les drogues douces.

En 2012 par exemple, 32.752 personnes ont été arrêtées pour des infractions liées à la drogue et 70% d’entre elles étaient des "consommateurs à usage personnel".

Voir en ligne : Pour lire l’article original sur le site I24news.tv

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don